LE TEMPS DES VIERGES SAGES.

LUC 21 : 1- 36 : C’EST LE TEMPS DES VIERGES SAGES !!!

Verset 36 «  Restez vigilant et Priez constamment, afin  que vous ayez la Force d’échapper à toutes ces choses qui doivent arriver et de vous Tenir débout dans la Présence du Fils  de l’Homme (Adam) ».

 Ce Samedi 21 Mars 2020, le verset 36 de Luc 21 a retenu mon attention, et je voudrais partager avec vous quelques réflexions en relation avec la pandémie actuelle.

Je fais abstraction de l’origine ou des origines de la  Covid-19 (maladie). Que le virus émane d’un complot, d’une manipulation humaine, ou d’un animal ou même du diable comme l’affirme certains « pasteurs » et « prophètes » ayant pignon sur la  toile, nous pouvons dire sans nous tromper et en tant que croyant dans le Messie Jésus (Yeshoua) que c’est l’Eternel Dieu qui l’a permis puisque rien dans sa création n’échappe à sa Souveraineté selon qu’il est écrit dans Amos 3 :6 «….. Arrive-t-il un malheur dans une ville sans que l’Eternel en soit l’auteur? »,et dans Matthieu 10 : 29 « Ne vend-on pas deux moineaux pour une petite pièce? Cependant, pas un ne tombe par terre sans l’accord de votre Père ».

Cette pandémie qui s’inscrit dans une série d’évènements catastrophiques en relation avec le retour Glorieux du Seigneur Yeshoua, sera peut être suivie d’autres signes comme une crise économique, des famines, des guerres et même des signes célestes. Cependant, malgré la gravité de ses évènements, la désolation, la destruction et  l’angoisse que cela génère ou va générer, le Seigneur Jésus nous invite au calme et nous demande de  »  se lever et de redresser la tête ».  Ce discours peut paraitre « paradoxale » à certains croyants immatures parce qu’ils ont les yeux fixés sur ce qui est visible, c’est à dire sur les catastrophes, les morts, la détresse qui font partis des « choses qui doivent arriver » et qui sont établies par l’Eternel Dieu dans sa souveraineté depuis la fondation du monde. Notre Dieu ne se fait jamais suspendre par quoique ce soit….. Il est le Maitre des Temps et des Circonstances, même le diable ne peut rien faire sans que l’Eternel ne lui ait donné l’autorisation. J’ai  parfois l’impression en écoutant certains croyants que Le Saint- Béni- Soit- IL se fait souvent prendre au dépourvu par le diable. C’est IMPOSSIBLE, l’Eternel n’est pas en lutte avec le diable qui est déjà vaincu par la mort et la résurrection de Yeshoua. L’Eternel est le Créateur le diable une créature, s’Il avait voulu, son problème aurait été réglé depuis for longtemps, mais Il l’a laissé pour faire éclater sa gloire comme Il l’a dit à propos du Pharaon. .    L’Eternel  est souverain sur sa création et omniscient sinon IL ne sera plus simplement pas Dieu selon qu’il est écrit dans Lamentations 3: 37-38 «  Qui est-ce qui dit qu’une chose est arrivée, sans que le Seigneur l’ait commandé?  Les maux et les biens ne procèdent-ils pas de la volonté du Très-Haut? ».  Sachons une fois pour toute que Toutes choses concourent à Sa Gloire et au bien de tous ceux qui l’aiment et de tous ses enfants.  Arrêtons d’avoir les yeux fixés sur cette pandémie et la décompte macabre qui la suit (réalités visibles) et  portons nos regards comme Moïse (Hébreux 11 : 27 C’est par la foi qu’il a quitté l’Egypte sans craindre la colère du roi, car il s’est montré déterminé, comme s’il voyait celui qui est invisible ) et comme Paul l’apôtre (  2 Corinthiens 4 : 18 Ainsi nous regardons non pas à ce qui est visible, mais à ce qui est invisible, car les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles) sur les réalités invisibles (la fin de ce système injuste et pervers) et surtout sur Celui qui est Invisible à savoir Yeshoua le Messie dont les évènements annoncent le retour glorieux pour installer son règne Eternel.. Cette pandémie et les autres catastrophes qui suivront ne sont en quelques sortes que les « Pas du Messie » !

Soyons donc sereins  comme les vierges sages qui mettent à profit le temps d’attente de l’époux pour emmagasiner assez d’huile et tenir leur lampe allumée quelques soient les circonstances. Ces vierges contrairement aux vierges insensées cherchent d’abord le royaume de Dieu c’est-à-dire le Messie et ont une connaissance vraie du Seigneur et de l’Eternel Dieu. La vie  dans le Messie Yeshoua est plus une relation qu’une religion ! Elles restent éveillées (examinant avec minutie les Ecritures)  pour ne pas tomber dans le piège des faux oints (Faites bien attention à ne pas vous laisser égarer. En effet, beaucoup viendront sous mon nom en disant: ‘C’est moi’, et: ‘Le moment est arrivé.’ Ne les suivez donc pas) qui profitent et  profiterons de ces temps troublés pour tromper et égarer les brebis mal affermis (les vierges insensées) qui ont toujours besoins d’aller aux quatre coins cardinaux pour acheter de l’huile de ces oints autoproclamés. Les vierges sages regardent à l’invisible et les insensées au visible c’est pourquoi elles paniquent et courent dans tous les sens pour chercher la réassurance auprès de faux oint qui leur racontent des fables. Cet état d’angoisse les exposent à être la cible des faux oints et faux prophètes qui prospèrent et prospéreront pendant les troubles qui précèdent et précèderont le retour du Seigneur Jésus qu’Il a Lui-même qualifié d’accouchement non seulement pour les douleurs et contractions qui vont crescendo avant l’expulsion du bébé ; mais également par le fait que la progression du bébé et ses mouvements durant les douleurs et contractions de l’utérus ne sont pas visibles à l’œil jusqu’à ce que sa tête apparaisse. Donc restons vigilants pour ne pas nous focaliser sur les troubles qui sont passagers comme les douleurs de l’accouchement, mais sur la venue de notre Messie dans son règne et l’établissement du Royaume de Dieu.

Je saisis l’occasion pour m’excusez auprès des frères et sœurs et je  leur demande pardon d’avoir partagé certaines fausses informations à travers des vidéos et autres écrits dont certains se sont avérés être des informations tronquées et fausses sur la Covid-19.

Les Vierges sages sont constamment dans  toute sorte de prières et  de supplications afin de ne pas perde la « connexion » avec le Seigneur qui grandit progressivement en elles alors qu’elles vont en  diminuant, laissant ainsi la vie du Messie débordée d’elles  selon qu’il est écrit dans Jean 15 : 5 «  Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire ». Elles ne se lamentent pas sur la fermeture des lieux de culte et n’a pas peur de se retrouver seule à la maison avec son Seigneur parce qu’aux temps des vierges sages et insensées c’est chacun pour soi : Les folles dirent aux sages: ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ 9 Les sages répondirent: ‘Non, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous. Allez plutôt chez ceux qui en vendent et achetez-en pour vous.’ Matthieu 25 : 8-9.

Mes frères, mes sœurs profitons de ses temps exceptionnels que le Seigneur nous octroie pour améliorer et développer une relation de proximité avec Lui comme décrit dans Luc 10 :39 « Elle avait une sœur appelée Marie, qui s’assit aux pieds de Jésus et écoutait ce qu’il disait ».  Peut-être qu’il ne s’agit que d’un échauffement ou d’une revue des « troupes » avant que des catastrophes ne se déchainent !  Pour la Covid-19, Restons attentifs  pour appliquer les règles d’hygiènes appelées « gestes barrières » sans trembler en ayant nos regards sur le Seigneur et non sur les ravages de la pandémie. Cachons nous,  juste pour quelques instants, en Yeshoua comme Noé était caché du regard de ses contemporains le jour où il était rentré dans l’arche.

Nous vivons des temps extraordinaires ici en France… les bars sont fermés, les discothèques, les salles de cinéma, les salles de jeux et autres lieux de débauche fermés….le consumérisme a régressé  !!!  C’est ce qu’avait fait le réveil au pays de Galles il y a des siècles, mais en France et dans certains pays d’Europe c’est un « petit » virus qui le fait.  Et pendant ce temps certaines dénominations ont manqué du discernement en ne communiquant que sur la manière de récupérer les dimes et les offrandes à distances. Au lieu d’accompagner dans ces temps troublés les brebis déboussolées par la fermeture des lieux de cultes, de soutenir les membres dans la prière, de secourir les veuves et l’orphelin, de visiter les sœurs ou frères âgés isolés…… Comme le disait un frère « ces pasteurs n’ont pas cherché comment apporté la nourriture spirituelle à tout prix aux brebis, mais ils mettent des dispositions en place pour collecter de l’argent à tout prix des brebis qui sont présentement confus par les nouvelles de la pandémie….c’est triste ! ». La vraie religion ne consiste- t –elle pas  à secourir la veuve et l’orphelin ?  La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père consiste à s’occuper des orphelins et des veuves dans leur détresse et à ne pas se laisser souiller par le monde. Jacques 1 : 27.

C’est maintenant que les églises locales doivent montrer leur vrai visage  en étant « qu’un cœur et qu’une âme » et tout faire pour ne pas perdre la « centième » brebis. C’est pendant cette période de « commencement des douleurs » que les différentes catégories de brebis ont besoins d’être mieux nourries pour les préparer à la grande confusion qui vient où la bonne nourriture va se raréfier. Puissions-nous faire l’œuvre d’un bon serviteur vigilant et privilégiant l’intérêt  des brebis que le Maitre a mis sous notre responsabilité non pas pour nous nourrir de leur laine et de leur graisse mais de leur donner de la nourriture au temps convenable selon qu’il est écrit dans Matthieu 24 : 45- 51 Quel est donc le serviteur fidèle et prudent que son maître a établi responsable des gens de sa maison pour leur donner la nourriture en temps voulu?  Heureux le serviteur que son maître, à son arrivée, trouvera occupé à son travail! Je vous le dis en vérité, il l’établira responsable de tous ses biens.  Mais si c’est un mauvais serviteur, qui se dit en lui-même: ‘Mon maître tarde à venir’,  s’il se met à battre (déranger la conscience) ses compagnons, s’il mange (dévorer, consumer) et boit ( recevoir dans l’âme ce qui sert à la rafraichir) avec les ivrognes (celui qui a versé le sang ou a assassiné à profusion),  le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas.  Il le punira sévèrement et lui fera partager le sort des hypocrites: c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Maranatha ! Le Messie revient !

Laisser un commentaire