L’ETERNEL, Le Dieu d’Israël et des Nations !!!

ACTES 15 : 13-18

Et après qu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi.  Simon a raconté comment Dieu a commencé de choisir parmi les Gentils un peuple consacré à son nom;  Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit:  Après cela, je reviendrai, et je rebâtirai le tabernacle de David, qui est tombé; et je réparerai ses ruines, et je le redresserai;  Afin que le reste des hommes, et toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, cherchent le Seigneur; ainsi dit le Seigneur, qui a fait toutes ces choses.  Toutes les ouvres de Dieu lui sont connues de toute éternité.

Jacques, l’ancien de l’église de Jérusalem  a tenu ce discours lors du premier « concile » organisé par les disciples de Jésus (Yeshoua) pour savoir si les croyants  issus des Nations (Goyim) devraient être circoncis avant d’être acceptés dans l’Eglise. En effet certains disciples d’origine hébraïque exigeaient une circoncision des disciples issus des Nations pour valider l’authenticité de leur conversion. Jacques, après avoir  écouté Barnabas et Saul, puis Pierre, s’était levé pour donner son avis. Il ne s’était pas basé sur le discours des uns et des autres, ni sur leurs expériences, mais il s’était  plutôt tourné vers la Parole de Dieu, qui seule fait autorité pour régler les problèmes ou  les controverses qui peuvent opposer parfois des personnes confessant la même foi. 

Les disciples avaient laissé de côté leurs convictions personnelles,  et leurs sentiments  pour interroger la Parole de Dieu  et la Ruach HaKodesh (l’Esprit –Saint), pour trouver une solution  comme le faisait le Seigneur Yeshoua lorsqu’Il était physiquement avec eux.

A noter que les différents protagonistes n’avaient pas réglé  leur différence d’interprétation de la Parole  par prédication interposée ni à coup d’invectives ou d’insultes comme le font de nos jours certaines personnes autoproclamées « leaders »  qui passent leur temps à  dénigrer, critiquer  d’autres croyants  au lieu de prêcher la Parole vivante de l’Eternel.

Jacques, l’ancien dans son argumentation évoque la manière dont l’Eternel a appelé hors des Nations – à travers la mort expiatoire de Yéshoua – un peuple  saint et consacré à Lui « Eklesia » ou l’Eglise. Ce salut des Nations  (qui fait partie des bénédictions d’Abraham, Genèse 12 : 1-3) est étroitement lié à la restauration de la « tente de David » qui symbolise tout Israël, le peuple témoin de l’Eternel selon ce que rapporte Paul dans les épitres aux Romains chapitres 9 à  11.Cette restauration prophétisée par  Amos (9 : 11-12) place Israël au centre de l’eschatologie et non l’Eglise, comme certains adeptes de la « théorie de remplacement » l’avaient proclamé depuis des siècles et  comme d’autres le proclament encore aujourd’hui.

Romains 9 : 1- 5 : Je dis la vérité en Christ, je ne mens pas, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint-Esprit: j’éprouve une grande tristesse et j’ai dans le cœur un chagrin continuel.  Oui, je voudrais être moi-même maudit et séparé de Christ pour mes frères, mes propres compatriotes,  les Israélites; c’est à eux qu’appartiennent l’adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses  et les patriarches; c’est d’eux que le Christ est issu dans son humanité, lui qui est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement. Amen!

Dans ce chapitre 9 de l’épitre aux Romains, remarquons le PRESENT ! L’Esprit Saint  parle au présent et non au passé pour montrer que cette promesse concerne les descendants de Jacob d’aujourd’hui, malgré leur opposition dans leur grande majorité au Messie Yeshoua.

L’Eternel-Dieu n’a pas conclu d’alliance avec les païens, même pas la nouvelle alliance (Jérémie 31) ! « MAIS LES PAIENS SONT AUX BENEFICES de l’alliance conclue avec ISRAEL  en étant greffés sur l’olivier d’Israël » selon qu’il est écrit dans Romains 11 : 17-18 « Or, si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage, as été enté au milieu d’elles, et es devenu coparticipant de la racine et de la graisse de l’olivier,  ne te glorifie pas contre les branches; mais si tu te glorifies, ce n’est pas toi qui portes la racine, mais c’est la racine qui te porte ». D’ailleurs combien de croyants issus des nations païennes étaient présents à la Pentecôte dans la chambre haute avec les 120 disciples ???

Les branches arrachées sont à mon avis les Juifs qui n’ont pas reconnus Yéshoua comme leur Messie et qui seront  réintégrées « entées de nouveau  cf Romains 11» lorsqu’ils tourneront leur regard (repentance) vers Celui qu’ils ont rejeté (cf l’histoire de Joseph).

 Dans son livre « Israël, un signe prophétique pour notre temps » Jean Marc Thobois nous livre une réflexion sur la place d’Israël dans le monde  que je trouve pertinente « C’est que Jésus ne peut pas être le Sauveur des païens s’il n’est pas  le Roi des Juifs.

Et quand on prend les promesses qui ont été faites à Israël pour les appliquer à l’Eglise  on se garde bien évidement  de prendre les promesses de jugement et de malédictions.

Dieu n’a pas renoncé à son plan, Israël reste le peuple choisi.

Toutes les alliances  qui ont été conclues par Dieu depuis Abraham, Sinaï, David, et la nouvelle alliance, sont des alliances que Dieu a faites avec Israël ».

 Dans l’épitre aux Ephésiens, Paul l’apôtre expose clairement la position des croyants issus des nations par rapport aux croyants israélites tout en précisant que la mort du Seigneur  Yeshoua a réuni les deux en un seul nouvel Homme (Adam) dans le Messie (dernier Adam).

Ephésiens 2 : 11- 16 C’est pourquoi, souvenez-vous qu’autrefois vous étiez identifiés comme non juifs dans votre corps, appelés incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans leur corps, par la main de l’homme.  Souvenez-vous qu’à ce moment-là vous étiez sans Messie, exclus du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde.  Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang de Christ.

 En effet, il est notre paix, lui qui des deux groupes n’en a fait qu’un et qui a renversé le mur qui les séparait, la haine.  Par sa mort, il a rendu sans effet la loi avec ses commandements et leurs règles, afin de créer en lui-même un seul homme nouveau à partir des deux, établissant ainsi la paix.  Il a voulu les réconcilier l’un et l’autre avec Dieu en les réunissant dans un seul corps au moyen de la croix, en détruisant par elle la haine…. »

L’Eternel a choisi Israël comme témoin de son existence ! Ce peuple qui a traversé les âges, les persécutions, et les exterminations est l’horloge du Dieu vivant. Qui d’autre que Lui dirige les évènements de ce monde ? Car en dehors du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob  il n’y a que de vaines idoles et des démons selon qu’il est écrit dans Psaume 96 : 4-5 « Car l’Éternel est grand, et fort digne de louange; il est terrible par-dessus tous les dieux.  Car tous les dieux des peuples sont des idoles, mais l’Éternel a fait les cieux ».

Tout croyant avisé doit avoir un œil attentif sur tout ce qui touche  de près ce peuple et ce pays, même tout le Moyen- Orient !

Romains 9 :14-16,33  Que dirons-nous donc? Dieu serait-il injuste? Certainement pas!  En effet, il dit à Moïse: Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, et j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion.  Ainsi donc, cela ne dépend ni de la volonté ni des efforts de l’homme, mais de Dieu qui fait grâce.

 Je mets dans Sion une pierre qui fait obstacle, un rocher propre à faire trébucher, mais celui qui croit en lui ne sera pas couvert de honte.

Le choix  de l’Eternel ne traduit pas une supériorité d’Israël sur les autres nations, il s’agit du choix souverain de l’Eternel ! Il a fait le choix d’un échantillon – comme de l’Eglise –  pour montrer aux Nations sa puissance et afin que son Nom soit proclamé sur toute la terre.

Il est dit « après cela », c’est-à-dire après l’appel de l’Eglise hors du monde, l’Eternel va de nouveau se tourner vers Israël, son peuple témoin selon qu’il est écrit dans Romains 11 : 25  « ….une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement jusqu’à ce que l’ensemble des non-Juifs soit entré ».                                                                                                          Depuis Mai 1948 où le peuple d’Israël a retrouvé une souveraineté nationale. Les brèches ont été réparées, les ruines redressées, la terre est redevenue fertile comme jamais, des inventions de pointes ont été mises à jour, ce qui fait qu’Israël est devenu en l’espace de quelques années une puissance technologique, militaire et agricole. En outre, il est observé un engouement pour la Thora et plusieurs Juifs sont venus à Yéshoua, et le nombre ne cesse de grandir.

Cette « résurrection » d’Israël démontre aux yeux de l’humanité que l’Eternel Seul est Dieu et qu’IL est le Maitre des temps et des circonstances. Avons-nous déjà entendu parler ou vu un peuple qui a été chassé de sa terre et perdu sa langue, revenir plus de 2000 ans après sur cette terre, la rebâtir et restaurer sa langue ?? Il y a encore quelques siècles en arrière, l’hébreu était une langue morte, mais aujourd’hui il est de nouveau parlé et enseigné dans le monde entier !

L’Eglise est un signe pour Israël, en ce sens qu’elle doit susciter la jalousie d’Israël et en même temps l’amener à rechercher l’Eternel puisque l’apparition de l’Eglise annonce le début du rétablissement d’Israël. De la même manière que l’Eglise est un signe pour Israël, Israël est un signe pour l’Eglise et pour l’humanité  la preuve irréfutable de l’existence de l’Eternel Dieu.

Cet rétablissement qui annonce les temps messianiques, devrait  amener le reste de  l’humanité  à chercher le salut en Yeshoua , et les croyants  à se sanctifier d’avantage.

Veillons et prions car le retour de Jésus est proche !

En Israël, le retour du Mashiah (le Messie) n’a jamais été aussi prêcher par les rabbins, certains avaient prophétisé qu’Il apparaitra après la mort d’Ariel Sharon, d’autres avant les prochaines élections. Même  si ce ne sont là que des spéculations  rabbiniques il est intéressant de voir que le prophétisme réapparait en Israël. En outre le messie  que certains rabbins appellent de leurs vœux et proclament ne correspond pas à Yeshoua qui revient bientôt.  

Mes frères et sœurs, le rétablissement de la nation d’Israël n’est que le début du commencement, car la prophétie parle du relèvement du tabernacle (cabane ou tente) c’est-à-dire de la royauté Davidique donc du règne du Messie Yeshoua sur l’humanité à partir de Jérusalem durant le millénium. L’humanité expérimentera alors pour la première fois  la vraie gouvernance, basée sur la justice et l’équité selon qu’il est écrit dans le Psaume 97 :2 « ……La justice et l’équité sont la base de son trône ».

Cependant, l’accomplissement de cette espérance d’Israël et l’avènement d’un monde nouveau  se fera dans  la douleur et l’angoisse comme dans un enfantement avec un début (de douleurs) qui ira crescendo jusqu’à l’acmé qui verra le retour du Messie. Plusieurs périront, se trahiront et abandonneront la Foi, mais un reste saint sortira et brillera comme le soleil en plein midi selon qu’il est écrit dans Romains 9 : 27-29 Esaïe, de son côté, s’écrie au sujet d’Israël: Même si les Israélites, de par leur nombre, étaient pareils au sable de la mer, un reste seulement sera sauvé.  En effet, le Seigneur accomplira pleinement et rapidement sa parole [avec justice, en effet le Seigneur accomplira rapidement sa parole] sur la terre.  Et comme Esaïe l’avait prédit, si le Seigneur de l’univers ne nous avait pas laissé une descendance, nous serions devenus comme Sodome, nous aurions été semblables à Gomorrhe.

C’est un peuple en paix dans ses frontières que le chef de Gog va attaquer et que l’antimessie (anti- christ) va opprimer. Des milliers périront mais ceux, qui tourneront le regard vers Celui qu’ils ont percé, seront sauvé  « Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme le dit l’Ecriture: Le libérateur viendra de Sion et il écartera de Jacob les impiétés ». Romains11 : 27 ;   Zacharie 12 : 8 – 10 ; 13 : 1 ; Jean 19 :37.

Ecoutons la fin du discours : Romains 11 : 28 « En ce qui concerne l’Evangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs ancêtres.  En effet, les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables ! ».

Maranatha ! Viens Seigneur Jésus ! LAYBT

Laisser un commentaire