L’AUTRE GÉNÉRATION

Juges 2 : 1-23 : Un envoyé de l’Eternel monta de Guilgal à Bokim et dit : «Je vous ai fait sortir d’Egypte et je vous ai amenés dans le pays que j’avais juré à vos ancêtres de vous donner. J’ai dit : ‘Jamais je ne romprai mon alliance avec vous.  Quant à vous, vous ne conclurez pas d’alliance avec les habitants de ce pays, vous démolirez leurs autels.’ Mais vous ne m’avez pas obéi. Pourquoi savez-vous fait cela ? J’ai dit alors : ‘Je ne chasserai pas les habitants de ce pays devant vous. Au contraire, ils resteront à vos côtés et leurs dieux seront un piège pour vous »  ….10 Quand toute cette génération, à son tour, fut réunie à ses pères, une autre génération lui succéda, qui ne connaissait point l’Eternel, ni ce qu’il avait fait pour Israël…….

 Le livre des juges est un livre prophétique et non un livre historique comme le considère la majorité des chrétiens, ce qui en fait un livre d’actualité.  Ainsi je m’autorise à faire un lien entre cette « autre génération » et la dernière génération qui verra le retour du Seigneur Jésus (Yeshoua).  Il existe des similitudes entre les deux : Josué était un type Messianique et porte le même Nom que le Seigneur Yeshoua (Yehoshoua = L’Eternel est Sauveur ou Sauve), il a introduit les hébreux dans la terre promise comme le Messie Yeshoua nous a introduit dans le Royaume de Dieu ou d’en haut. Afin ces deux générations se caractérisent par une rébellion contre Dieu et l’oubli de ses hauts faits sans oublier l’apostasie, l’idolâtrie et la licence des mœurs.  

 La génération qui verra le retour de Yeshoua le Messie est une génération perverse et impudique, qui a fait le choix d’ignorer l’Eternel et son Salut. Elle est habile dans le mal, sans foi ni loi, elle ne confesse plus Yeshoua, une génération syncrétiste et apostâte selon qu’il est écrit dans Luc 18 : 8 « … Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?». Le Psaume 2 : 1-3 parle des rois (présidents) ou des responsables de cette générations qui cherchent, en adoptant des lois iniques, de se libérer des lois de l’Eternel considérées comme liberticides selon qu’il est écrit « Les rois de la terre se soulèvent et les chefs se liguent ensemble contre l’Eternel et contre celui qu’il a désigné par onction : « Arrachons leurs liens, jetons leurs chaînes loin de nous !». Ils agiront d’une manière brutale contre les lois de Dieu et s’opposeront à toute moralité. Aujourd’hui, le féminin et le masculin ne sont plus définis par les chromosomes spécifiques, tout le monde peut devenir homme ou femme selon son bon vouloir, pour ne citer que cet exemple.  Nous sommes « peut-être cette génération « perverse et méchante » …. La confusion est grande dans le monde et dans l’église organisée où le péché est toléré et la Parole de Dieu édulcorée pour plaire aux adeptes. L’église est dans le monde et le monde est dans l’église sans que cela ne gêne personne, notamment ses premiers responsables.  C’est pour cela, comme aux temps des juges (qui sont à la fois juges, gouverneurs, chefs de guerre et prophètes), l’Eternel envoie des « Elie » (l’Eternel est Dieu) qui ramèneront la foi de cette dernière génération à celle des premiers disciples. Dans l’église organisée, il ne se passe un jour où les réseaux sociaux ne rapportent des déviances, des abus, des fausses prophéties, des comportements iniques de responsables ou de simples croyants. Ils chrétiens ne savent plus où se trouvent « les bornes anciennes » puisqu’ils ne lisent plus la Bible comme les « Béréens » et qu’ils se sont donnés moult techniciens ou docteurs pour entendre des choses agréables !

REVEILLES –TOI MON FRERE, MA SŒUR ! SONDES LES ECRITURES ET OBEIS A CE QUE L’ETERNEL TE DIT. IL N’Y A NI TECHNICIENS NI PROFESSIONNELS DE LA PAROLE DE DIEU.  C’EST L’ESPRIT SAINT QUI ENSEIGNE, ALORS PLACE TA FOI EN LUI ET NON DANS DES HOMMES AUSSI CHARISMATIQUES QU’ILS SOIENT !

Après la mort de Josué et des anciens, les Israelites se détournent de nouveau de l’Eternel en acceptant de vivre au milieu des Cananéens et en nouant des alliances avec eux au lieu de démolir leurs idoles comme l’Eternel le leur avait dit. L’Eternel a fait sa part en leur donnant le pays de Canaan, mais les Israelites ne sont pas allés jusqu’au bout de la promesse, pire ils ont intégré le culte Idolâtre et abominable des peuples Cananéens. En réponse à cette désobéissance incompréhensible, l’Eternel a laissé les Cananéens en place et ne s’est pas empressé de les chasser du pays ! Au contraire leur présence et leurs idoles étaient devenues un test pour éprouver les Israélites et voire s’ils retourneront aux « anciennes bornes » plantés par leurs ancêtres, témoins privilégiés de l’échec de l’idolâtrie Egyptienne devant la Toute Puissance de l’Eternel Dieu.

Le Seigneur laisse parfois des situations problématiques ou certaines difficultés perdurées dans notre vie pour nous amener à suivre Sa voie ou pour nous amener à mieux le connaitre. Le péché, la désobéissance mènent toujours à l’impasse et à la défaite ! Laisser une situation pécheresse persistée dans ta vie renforce l’ennemi de ton âme et te prive des ressources obtenues par le Messie à la croix selon qu’il est écrit « Alors la colère de l’Eternel s’alluma contre Israël, il les abandonna aux déprédations de peuples pillards, les livra aux ennemis qui les entouraient, et ils ne furent plus capables de leur tenir tête », alors que la promesse faite au peuple est « une chasse mille et deux, dix mille ».

La génération qui succéda à celle des anciens après la mort de Josué, est décrite comme « une autre génération qui ne connaissait point l’Éternel, ni les œuvres qu’il avait faites pour Israël » malgré qu’elle ait été instruite par Josué et la génération précédente.  Le verbe « connaitre »   traduit de l’Hébreu « Yada » apparait pour la première fois dans le livre de Genèse 3 : 5 « mais Dieu sait « yada » que, du jour où vous en mangerez, vos yeux seront dessillés, et vous serez comme Dieu, connaissant « yada » le bien et le mal ».  Ce verbe « Yada » peut aussi prendre le sens de : Savoir, connaître, reconnaître, apprendre, connaissance, soin, choisir, s’apercevoir, ignorer, voir, habile, trouver, comprendre, être certain, découvrir, discerner, confesser, considérer, être sage, faire une discrimination, connaître une personne d’une façon charnelle………

Dans Genèse 3 :5 le « Dieu sait… », est un savoir vrai, parfait, complet et équilibré selon qu’il est écrit dans Hébreux 4 :13 que « Aucune créature n’est cachée devant lui : tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte… ». C’est à cette vraie connaissance ou savoir sur le bien et le mal que le premier couple humain a cru capable d’accéder en acceptant la proposition du tentateur. Son mensonge avait pour objectif d’amener l’humain à une connaissance équilibrée (d’être comme Elohim) du bien et du mal, mais l’humain, en suivant ses conseils, a plus brillé par une recherche du mal que du bien. Au lieu d’une connaissance équilibrée, l’humanité a hérité de la confusion en prenant le mal pour le bien et le bien pour le mal. La sexualité et la reproduction humaine sont des exemples édifiants, de même que la recherche en armement plus performant pour tuer plus rapidement et massivement.

Est-il possible que cette génération n’ait pas été enseignée des œuvres de l’Eternel et de ses lois ? La Bible parlant des enfants d’Elie dans 1 Samuel 2 :12 a utilisé le même mot « Yada » pour parler de la conduite profane et perverse des enfants d’Elie, des sacrificateurs qui ont servis tous les jours dans le tabernacle. Leur fonction de sacrificateurs est bien plus une source de gains (comme pour certains responsables aujourd’hui) qu’un service à l’Eternel et aux peuples. Car la connaissance de l’Eternel amène à la crainte respectueuse de son Nom et à l’obéissance selon qu’il est écrit dans Romains 10 :17 « La foi vient donc de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu ».  Après la mort de Josué et des anciens, le culte au Seul vrai Dieu a été poursuivi et les lois lues à chaque fêtes et shabbat.  Cette « autre génération » comme les enfants d’Elie a délibérément choisi d’ignorer l’Eternel et les lois qui gouvernaient le culte qui Lui était rendu. Elle ne faisait plus de discrimination entre l’Eternel (YHWH), le Seul vrai Dieu, un être Spirituel et Moral et les divinités que les nations Cananéennes se sont créés. L’Eternel et les divinités païennes créés sont mis sur le même pied c’est-à-dire dans le « même sac » comme font certaines personnes dites « chrétiennes » aujourd’hui.  Cette « génération ne confesse plus Deutéronome 6 :4 « Ecoute, Israël ! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel », puisqu’elle s’est dotée de plusieurs divinités pour chaque situation…. C’est plus rassurant ! Leur attachement à l’Eternel est devenu ritualisé, religieux, sans ce qui lui donne la force, c’est-à-dire la crainte de l’Eternel et l’obéissance à ses commandements.  A force d’ignorer l’Eternel, de relativiser sa prééminence et de mépriser ses lois, les Israelites finissent par tomber dans l’apostasie puis finalement ils ont adopté facilement les mœurs de leurs voisins. Cette « autre génération » en devenant « un » avec les Cananéens n’a plus la force morale nécessaire ni la foi pour les chasser selon le principe « si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister ».  En outre, l’Eternel   a cessé de combattre les peuples Cananéens selon qu’Il est écrit dans Juges 2 : 21-23 « je ne chasserai plus devant eux aucune des nations que Josué n’avait pas encore pu chasser à sa mort. En effet, à travers elles je mettrai les Israélites à l’épreuve pour savoir s’ils imiteront l’exemple de leurs ancêtres et veilleront, ou non, à suivre la voie de l’Eternel.  Ainsi, l’Eternel laissa tranquilles les nations qu’il n’avait pas livrées entre les mains de Josué, il ne s’empressa pas de les chasser ».

Cette génération n’a plus conscience de ce que l’Eternel est réellement !

L’idolâtrie est en fait la négation de Dieu « Elohim », le créateur de l’univers, le Maître de toutes les forces, Celui qui soutient toute chose par sa puissance. Les idoles ne sont rien, elles ne peuvent donc être appelées « dieux » puisqu’elles ont été créées de mains d’homme. Or, nous savons que le créateur de quelque chose est toujours supérieur à sa création, mais le tentateur et ses sbires saisissant l’occasion ont « infecté » ces idoles pour en faire des objets de puissance. Une idole n’a pas de vie propre en elle au contraire d’Elohim qui est la source de la vie et qui a la vie en Lui-même selon qu’il est écrit dans 1 Corinthiens 8 : 6 « Néanmoins, pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous vivons, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui tout existe et par qui nous vivons ».  Un « seul Dieu, le Père… » Celui qui crée, celui qui existe et qui donne l’existence, celui qui vit et qui donne la vie, c’est-à-dire Elohim qui nous renvoie à la première phrase de la Bible « au commencement Elohim créa les cieux et la terre… » ; Aucune autre divinité dans ce bas monde n’a prétendu avoir créé l’univers et tout ce qu’il renferme. Le Psaume 96 : 5-6 confirme « Car tous les dieux des peuples sont des idoles, mais l’Éternel a fait les cieux.  La majesté et la magnificence sont devant lui, la force et la beauté sont dans son sanctuaire ». La conjonction de coordination « MAIS » est à souligner !  Nous venons de Dieu, nous Lui devons l’existence et la vie c’est-à-dire « le mouvement et l’être… ». Les idoles des nations sont plutôt cruelles (exigeant des sacrifices d’enfants, la prostitution sacrée…) avec leurs adorateurs et ne peuvent pas prolonger la vie d’un iota.  L’Eternel est un Être Moral et Saint qui exige la sainteté pour ses adorateurs contrairement aux idoles qui prônent une licence des mœurs. Ces Idoles ne peuvent sauver leurs adorateurs de leurs péchés, mais Elohim l’a fait, en la personne du Seigneur Yeshoua (Dieu sauveur ou sauve), le Messie, le seul intermédiaire entre Dieu et les hommes. C’est à Lui que le Père a remis la gouvernance du royaume qui vient. C’est en Lui, par Lui, pour Lui, que tout a été créé et c’est Lui qui est la vie de chaque pécheur né d’en haut.

 Jérémie 10 : 11 Vous leur direz ainsi : les dieux qui n’ont point fait les cieux et la terre périront de la terre, et de dessous les cieux. 

Dieu n’a pas de concurrents, devant ou derrière Lui, il n’a personne avec qui le comparer ou faire son égal. Il n’y a qu’un SEUL ETERNEL « YHWH »   ELOHIM « Dieu » et Un seul médiateur entre le Père et l’humanité, Yeshoua le Messie. L’idolâtrie est un péché très grave qui touche à l’être même d’Elohim puisque la gloire et l’adoration ne peuvent revenir qu’à Lui Seul. Psaumes 96 : 7-8 Familles des peuples, rendez à l’Éternel, rendez à l’Éternel la gloire et la force !  Rendez à l’Éternel la gloire de son nom ; apportez une offrande et entrez dans ses parvis. Celui qui se fabrique une idole et l’adore ne peut en aucun cas évoquer l’ignorance selon qu’il est écrit dans Romains 1 : 20-23 « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables, puisque tout en connaissant Dieu, ils ne lui ont pas donné la gloire qu’il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance ; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.  Ils se vantent d’être sages, mais ils sont devenus fous, et ils ont remplacé la gloire du Dieu incorruptible par des images qui représentent l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles ». Les manifestations de l’idolâtrie sont variées, il peut s’agir d’une sculpture d’une image ou d’une statue, d’un comportement ou d’une manière de vivre Dieu. C’est ainsi que la marchandisation de notre relation à Dieu est une idolâtrie et croire que l’on peut manipuler ou « amadouer » l’Eternel DIEU en fait partie aussi.  Il y a aussi cette pratique très répandue dans les assemblées où le plus offrant attire plus de bénédictions. Le seul critère qui amène Dieu à ouvrir les écluses des cieux à un croyant c’est l’obéissance comme illustré dans la première et deuxième alliance.  « Si vous écoutez ces règles, si vous les respectez et les mettez en pratique, l’Eternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la bonté qu’il a promises avec serment à tes ancêtres. Et il t’aimera, et te bénira, et te multipliera ; et il bénira le fruit de ton ventre, et le fruit de ta terre, ton froment, et ton moût, et ton huile, et la portée de ton gros bétail, et l’accroissement de ton menu bétail, sur la terre qu’il a juré à tes pères de te donner.  Tu seras béni plus que tous les peuples ; il n’y aura, parmi toi et parmi tes bêtes, ni mâle ni femelle stérile ; et l’Éternel éloignera de toi toute maladie, et il ne mettra sur toi aucune des plaies malignes de l’Égypte que tu as connues…. Deutéronome 7 : 12-15. » et Ephésiens 1 : 3 « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en dans le Messie (Christ)! ». Point n’est besoin de courir à gauche ou à droite, d’aller de pasteurs en bishops, de prophètes en évêques ou d’archi-bishops en apôtres pour quémander ou monnayer « une bénédiction », elle découle directement de ta relation avec le Seigneur Yeshoua le Grand Pasteur des brebis. Si tu demeures en Lui et que Ses Paroles demeurent en toi, rien ne te sera impossible !

 Connaitre l’Eternel revient donc :

  • À confesser son Nom
  • À mettre ta confiance en Lui,
  • À entretenir une relation personnelle avec Lui,
  •  À faire de Lui le premier et le dernier dans ta vie,
  •   À le craindre « être sage »,
  •  À apprendre de Lui
  • Et à Le reconnaitre dans toute tes voies.

L’Eternel est un Dieu de grâce, sa justice s’accompagne toujours de sa bonté ! Au fond de leur détresse, les Israelites ont crié et se sont repentis avec larmes en offrant des sacrifices. L’Eternel a donc suscité des libérateurs ou des juges ou des leaders pour restaurer son autorité (ses lois) et conduire la lutte de libération du joug des Cananéens.  Cependant, le retour à Dieu est de courte durée, elle n’excède pas la durée de vie du juge. Dès sa mort, le peuple est retourné à ses « vomis », en abandonnant les commandements et les lois de l’Eternel pour des divinités païennes qui ont brillés par leur absence pendant leur détresse. Il est vrai que les divinités païennes sont très permissives : tout le monde fait ce qui lui plait. De même, plusieurs personnes dites chrétiennes sont avec le Messie Yéshoua lorsque tout va bien et se débrouillent sans Lui (en piétinant la piété) lorsque tout va mal. Ces croyants de circonstances, versatiles, ou « alimentaires » oscillent entre le Seigneur Yeshoua et le dieu de ce monde aux grés de leurs intérêts.  Je n‘ai pas besoin de faire un dessin…nos prédécesseurs ont été plus proches de l’Eternel Dieu que notre génération, la sanctification, l’attachement à Dieu, la consécration (le Livre « Les Héros de la Foi ») et l’obéissance, ne sont pas que des doctrines mais des faits visibles dans la vie des croyants et de l’église. Il y a plusieurs années en arrière, on ne parlait pas de divorce dans l’église, de dépravation sexuelle, ou autres abominations selon qu’il est écrit « que ces choses ne soient même pas nommées parmi vous ! », mais de nos jours, il ne se passe pas un jour où les journaux, les réseaux sociaux ne révèlent qu’un chrétien un tel a pris l’épouse de son pasteur ; un ancien un tel a piqué dans la caisse, un chantre un tel a fait son « comming out », un prédicateur un tel est parti avec sa secrétaire, une « pasteure » est à son troisième mariage. Il y a quelques mois un « pasteur » Nigérian de Lyon a été jugé pour proxénétisme. Même si c’est un loup déguisé en berger, le monde n’a retenu que « pasteur évangélique proxénète ».  Certaines églises (26) de la fédération protestante évangélique d’Alsace et Lorraine acceptent désormais de reconnaitre et de marier des couples homosexuels en argumentant leur décision par la Bible ! Comment comprendre une telle déviance ?

Frères et sœurs, gardons-nous du péché et de toute déviance, « une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum…. Ecclésiaste 7 :1 ». Et ne soyons en scandale ni au Monde, ni aux Juifs, ni à l’Eglise de Dieu ! Notre génération a beaucoup de connaissance, comme le livre de Daniel l’a annoncé, et nous en sommes enflés, mais cette connaissance est superficielle, religieuse, sans impact réel sur notre vie chrétienne ! La sanctification, l’attachement à Dieu, la croix, l’enfer, ne font plus trembler la majorité des croyants. Alors que les prédications sur la prospérité, la bénédiction, la guérison, la percée personnelle font déplacer des foules nombreuses à la recherche de sensations fortes et d’un gain facile….

Dans ces temps derniers L’Eternel continue d’envoyer des « Elie » comme Jean le Baptiseur qui crient et appellent à un retour à Dieu ! Entends-tu le son de leur voix ?

Mon frère, ma sœur,  sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles, car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, impies, insensibles, implacables, calomniateurs, violents, cruels, ennemis du bien, traîtres, emportés, aveuglés par l’orgueil, amis du plaisir plutôt que de Dieu.  Ils auront l’apparence de la piété mais renieront ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces gens-là. 2 Timothée 3 : 1-5

Et veillons les uns sur les autres pour nous encourager mutuellement à l’amour et à la pratique du bien.  Ne prenons pas, comme certains, l’habitude de délaisser nos réunions. Au contraire, encourageons-nous mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez se rapprocher le jour du Seigneur. Hébreux 10 : 24-25.

Amen et Amen

LAYBT

Laisser un commentaire