LA FACILITÉ A TOUT PRIX, LA MARQUE D’UNE FOI FLÉTRIE.

Josué 19 : 1 – 51: La septième part fut attribuée par le sort aux familles de la tribu de Dan.  Le territoire qu’ils reçurent en possession comprenait Tsorea, Echtaol, Ir-Chémech :  Chaalabbîn, Ayalôn, Yitla ;  Elôn, Timnata, Ekron :  Elteqé, Guibbetôn, Baalath ;  Yehoud, Bené-Beraq, Gath-Rimmôn ;  le cours du Yarqôn et le territoire en face de Jaffa.  Mais le territoire des Danites leur échappa. Alors les Danites allèrent attaquer Léchem. Ils s’emparèrent de la ville et en tuèrent les habitants, puis ils en prirent possession et s’y installèrent. Ils donnèrent à Léchem le nom de Dan, du nom de leur ancêtre.

Les 7 dernières tribus ont reçu chacune leur part du pays de la promesse et chacune est appelée à pacifier son territoire en délogeant les derniers Cananéens selon l’ordre de l’Eternel et les promesses faites aux Hébreux. Néanmoins, plusieurs tribus ont négligé de chasser les restes des peuples Cananéens de leur héritage ou n’y sont pas arrivés par incrédulité ou simplement par paresse, en espérant que l’Eternel va finir le travail à leur place.

Le cas des descendants de Dan est un « cas d’école » !

Les Danites après avoir pris possession de leur part, trouvent qu’elle était « trop petite » ou selon d’autres versions « le territoire leur échappa » ou «  le territoire dépassa ces limites »  ou encore « le territoire s’étendit hors de chez eux ».  Cependant, quelque soit les traductions, le livre des Juges chapitre 1 et le Verset 34  nous éclaire  sur ce qui s’est réellement passé selon qu’il est écrit « Les Amoréens refoulèrent les Danites dans la région montagneuse et les empêchèrent de descendre dans la vallée ». Les Danites malgré les promesses irrévocables de l’Eternel échouent à débarrasser leur territoire des Amoréens lesquels ont obligé les Danites à rester confiner dans une région montagneuse, étroite, peu propice à l’agriculture et de surcroit infertile. Du coup, ils ont cherché une solution par eux même au lieu de se repentir et de revenir à l’Eternel leur Dieu, toujours prêt à pardonner et à rétablir quiconque se tourne vers Lui selon qu’il est écrit dans Esaïe 55 :7 « Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner ».

La tribu de Dan passa outre l’Eternel et le sacrificateur Eléazar, Josué fils de Nun, et les chefs de famille des tribus des enfants d’Israël.  Et une partie d’entre elle s’est alors lancée dans une expédition à travers le territoire des autres tribus jusqu’au Nord du Pays, loin de leur héritage initial. Les Danites, comme le rapporte le Chapitre 18 du livre des Juges verset 27-31, dans leur recherche font main basse sur l’idole d’un certain Mika « qui est semblable à l’Eternel », ainsi que sur son prêtre – un lévite ayant fui Bethlehem et à la recherche d’une meilleure rémunération – puis se sont pris à un peuple paisible isolé, qu’ils massacrent sans pitié. A noter qu’à l’époque des juges, après la mort de Josué et des chefs de clan chacun faisait ce qui lui plaisait, même des cultes privés sont apparus en violation du commandement Divin. Juges 17 : 6.

En cherchant une solution qui ne leur coûte rien et facile, la tribu de Dan  a failli déclencher une guerre civile en volant les idoles de Mika (Juges 18 : 21-26). Et en s’éloignant de Silo (premier sanctuaire) et de Jérusalem (sanctuaire définitif), elle est tombé dans l’idolâtrie pour combler le vide spirituel crée par cet éloignement comme le rapporte les versets 30 et 31 du chapitre 18 du livre des juges «  Ils érigèrent pour eux la statue sculptée et établirent Jonathan, fils de Guerchôm et petit-fils de Moïse, comme prêtre de la tribu des Danites. Ses descendants remplirent cet office jusqu’au temps où les gens de la région furent emmenés en captivité.  Ils dressèrent donc pour eux la statue que Mika avait fabriquée, et elle y resta pendant tout le temps qu’il y eut un sanctuaire de l’Eternel Dieu à Silo ».

La vie dans le Messie Yeshoua est une vie faite de joie et de pleurs, d’épreuve et de souffrance, même si certains faux enseignants continuent, pour attirer la masse, de promettre la facilité à leurs adaptes, prêchant ainsi contre Le Maître et le Seigneur qu’ils pensent servir.                                                     Hébreux 5 : 7-8 Qui durant les jours de sa chair ayant offert avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort et ayant été exaucé de ce qu’il craignait, Quoiqu’il fût le Fils de Dieu, il a pourtant appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes.      Le Messie, celui qui a souffert plus que tous, nous montrant un exemple à suivre, a dit avant de quitter ce monde dans Jean 16 : 33 « Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage : moi, j’ai vaincu le monde.». L’Esprit Saint renchérit dans 2 Timothée 2 : 3 – 6 « Souffre [avec moi] comme un bon soldat de Jésus-Christ.  Aucun soldat en service ne s’embarrasse des affaires de la vie courante s’il veut plaire à celui qui l’a recruté.  L’athlète n’est pas couronné s’il n’a pas lutté en respectant les règles.  Le cultivateur qui travaille dur doit être le premier à récolter les fruits… ».                                                                                                                             

Chers frères, chères sœurs dans le Messie Yéshoua, la recherche d’une vie de facilité, sans effort, qui ne te coûte rien, sauf quelques présence le dimanche matin à l’assemblée, t’amènera à lui désobéir et finalement à t’éloigner de la vraie Foi comme les Danites.                                                                                            Luc 13 :24 « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. En effet, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas2 Pierre1 : 5-7 Pour cette raison même, faites tous vos efforts afin d’ajouter à votre foi la qualité morale, à la qualité morale la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle l’amour. Personne ne te demande de chercher des difficultés, ou de te flageller comme les ascètes que Paul l’apôtre a dénoncé dans l’épitre aux Colossiens. Mais charges de ta croix chaque jour, car tous ceux qui veulent vivre selon la piété dans le Messie Yeshoua, seront persécutés par le malin qui a la domination sur le monde entier et qui voue une haine féroce à tous ceux qui mettent leur foi en Yéshoua et vivent en nouveauté de vie.

  Où en es-tu ?

Évites-tu les difficultés en renonçant au bon combat de la foi ? 

Prie, intercède et supplie au lieu de crier contre l’Eternel,

Cesse de piétiner sa Parole en faisant des arrangements et des compromis qui se soldent souvent par des échecs.

Plusieurs versets dans la Parole de Dieu et des histoires récentes de croyants de par le Monde, témoignent que la vie en Yeshoua n’est pas facile… elle peut se terminer parfois par le martyrs comme dans certains pays communistes et musulmans ou simplement hostiles à la bonne nouvelle de Yeshoua le Messie.

La recherche d’une marche ou d’une vie facile dans le Messie est très délétère pour notre croissance en lui :

  • Elle nous amène à la religion au lieu d’une relation avec le Messie Jean 15 :15 Je ne vous appelle plus serviteurs parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son seigneur, mais je vous ai appelés amis parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.
  • Elle nous éloigne de la porte étroite et nous pousse vers la large porte.
  • Elle nous fait emprunter le chemin spacieux qui mène à la perdition au lieu du chemin resserré qui mène à la vie. Selon qu’il est écrit dans Matthieu 7 : 13-14 : Entrez par la porte étroite ! En effet, large est la porte, spacieux le chemin menant à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par-là, mais étroite est la porte, resserré le chemin menant à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. Deutéronome 30 : 19 Je prends aujourd’hui à témoin les cieux et la terre contre vous, que j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction ; choisis donc la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité ;
  • Elle nous fait « tourner le dos le jour du combat » comme les hommes d’Ephraïm qui s’enfuirent du champ de bataille malgré leur équipement militaire « Psaumes 78 : 9-10 Les hommes d’Ephraïm, armés de leur arc, ont tourné le dos, le jour du combat.  Ils n’ont pas gardé l’alliance de Dieu, ils ont refusé de se conformer à sa loi ».

La refléxion et la repentance puis un retour sincère à l’Eternel sont indispensables ! Lamentations 3 :40-41 Réfléchissons à nos voies, examinons-les et retournons à l’Eternel !  Elevons notre cœur, tout comme nos mains, vers le Dieu qui est au ciel. Retournons tous à l’Eternel et à une vie « chrétienne normale » en Yeshoua, car la récompense n’est promise qu’au vainqueur selon qu’il est écrit dans Révélation 3 : 5 « Celui qui vaincra, sera vêtu de vêtements blancs, et je n’effacerai point son nom du Livre de vie, mais je confesserai son nom devant mon Père, et devant ses Anges ».

Maranatha !

Frère Laurent

Laisser un commentaire