VOUS NE MANGEREZ POINT LE SANG D’AUCUNE CHAIR!

Deutéronome 12: 23 -25. Toutefois, éviter rigoureusement de consommer le sang de l’animal, car le sang est porteur de vie. Ne consommer donc pas l’élément vital en même temps que la viande; ne le consommez pas, mais versez-le sur le sol, comme de l’eau. Ne le consommez jamais, et vous trouverez ainsi le bonheur, vous et vos descendants, car vous aurez fait ce qui plaît  au Seigneur.

Dans la version hébraïque ce verset commence par par « sois fort de ne pas consommer le sang… ». Pourquoi l’Eternel Dieu (YHWH Elohim) a-t il  demandé aux hébreux d’être forts pour ne pas désobéir à ce « petit » commandement. Il y a plusieurs raisons à cela: Obéir à L’Eternel-Dieu marque notre soumission à Lui et démontre son autorité sur nous. Si nous sommes capables de mettre en pratique un « petit » commandement, c’est la preuve que nous sommes capables d’obéir à de « grands » commandements selon qu’il est écrit dans Luc 16 : 10 « Celui qui est fidèle dans les petites choses sera aussi fidèle dans les grandes; et celui qui est injuste dans les petites choses sera aussi injuste dans les grandes.  Que celui qui fidèle dans de petites choses l’est aussi dans les grandes ».

L’Eternel Dieu, le créateur de toute chose a  dit que l’âme  de toute chair est dans son sang et que l’âme de toute chair est à  Lui. IL nous a donné la chair des animaux à consommer et  pas le sang lorsqu’Il a autorisé l’humanité naissante à manger les animaux selon qu’il est écrit dans Genèse 9 : 3-4 « Tout ce qui se meut et qui a vie, vous servira de nourriture; je vous donne tout cela comme l’herbe verte.  Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, c’est à dire son sang. Cette restriction de consommer du sang concerne toute l’humanité puisque nous étions tous dans les enfants de Noé lorsque cette restriction a été donnée par l’Eternel. Néanmoins  certains croyants, apparemment plus « intelligents » que le Créateur Elohim, évoquent quelques versets pris çà et là pour justifier la consommation du sang des animaux (comme un aliment) même si cette restriction est répétée en  les Actes des Apôtres 15 : 20 en présence de Paul, l’apôtre qui est souvent évoqué pour étayer la consommation du sang.   Dans Galates 3 : 24-25 « Ainsi la loi a été le guide chargé de nous conduire à Christ (Messie) afin que nous soyons déclarés justes sur la base de la foi.  Depuis que la foi est venue, nous ne sommes plus soumis à ce guide ».  L’Esprit Saint et non l’apôtre nous fait simplement comprendre que la pratique des lois ne sauve plus depuis la mort et la résurrection du Seigneur Yeshoua (Jésus), la loi vivante. Le deuxième verset évoqué par ceux qui consomment du sang  se trouve dans l’épitre de Paul aux Romains Chapitre 10 au verset 4 « car le Messie (Christ) est la fin de la loi pour que tous ceux qui croient reçoivent la justice ».  J’attire votre attention ⚠ sur le fait  que le mot « Telos » traduit par « fin »  a plusieurs sens : Fin, but, finir, sans cesse, arriver, mettre le comble, enfin, impôts, tribut, prix. Comment se fait-il que certains traducteurs (influencés par leur préjugé religieux) ont préféré le mot « fin » aux autres sens de « Telos ».  Pour moi en considérant Galates 3 : 24-25, Matthieu 5 : 18 « En effet, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre n’auront pas disparu, pas une seule lettre ni un seul trait de lettre ne disparaîtra de la loi avant que tout ne soit arrivé » et de la provenance du mot « Telos » (de  tello = un point défini ou but), « but » est plus approprié : car le Messie est le but de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient.

Cette interdiction est répétée plusieurs fois ce qui est très significatif et en Deutéronome elle est assortie d’une promesse. Aujourd’hui certains frères ou enseignants nous disent le contraire et passent outre le Saint -Esprit et les apôtres dans les Actes  chapitre 15 et les versets 19-20 et 28 – 29 : En effet, le Saint -Esprit et nous même avons décidé de ne vous imposer aucun fardeau en dehors des devoirs suivants qui sont indispensables: Ne pas manger de viandes provenant de sacrifices offerts aux Idoles; ne pas manger de sang, ni de chair d’animaux étranglés; vous gardez de l’immoralité. Vous agirez bien en évitant tout cela. Fraternellement à vous! Notons que Paul l’apôtre est l’un des signataires et un des émissaires qui ont été envoyés par l’Église pour montrer son unité aux autres églises ou assemblées.  Dans Lévitique 19 : 26 «  Vous ne mangerez rien avec du sang. Vous n’observerez ni les serpents ni les nuages pour en tirer des pronostics », la consommation du sang est mise au même niveau que la divination, ce qui révèle  la gravité de l’offense faite à l’Eternel et les répercussions négatives que cela amène dans la vie de la personne  qui s’y livre. « C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : Personne d’entre vous ne mangera du sang, et l’étranger ( exclus du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse….Ephésiens 2:12) qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang. Car l’âme de toute chair, c’est son sang, qui est en elle. C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : Vous ne mangerez le sang d’aucune chair; car l’âme de toute chair, c’est son sang : quiconque en mangera sera retranché ». Lévitique 17 : 12, 14.  

Etre dans le Messie Yéshoua ne signifie aucunement  mener une vie permissive. C’est pourquoi il est écrit dans 1 Corinthiens 10 : 23 Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais tout n’édifie pas.

Maranatha ! Viens Seigneur Yéshoua !

Laisser un commentaire