NE PROFANEZ PAS LE SANG DE L’AGNEAU!

Chers frères et chères sœurs dans le Messie Jésus,

Je voudrais par cette réflexion évoquer certaines pratiques très courantes dans plusieurs assemblées chrétiennes qui consiste à invoquer le Sang précieux du Seigneur Jésus (Yeshoua), à l’utiliser comme une sorte de « Talisman », ou comme un « blindage » contre les sorciers ou encore comme une arme pour chasser les esprits maléfiques. Ma question n’est pas polémique mais scripturaire ! Pourquoi délaisser l’être Yeshoua pour invoquer son sang ? Son sang est-il séparé de Lui ? Ce sang forme-t-il une entité ayant une volonté propre en dehors de Lui ?  Je comprends que ma question dérange…. Néanmoins je vais essayer de clarifier ma pensée et la compréhension que j’ai de ce cette pratique pseudo-chrétienne qui est étrangère aux pratiques des premiers croyants. Je ne cherche pas à avoir raison, mais juste attirer l’attention des croyants sur une pratique que je trouve de plus en plus déviante. Cette pratique prend de l’ampleur surtout dans certains milieux évangélico-charismatiques Africains où de soi-disant « apôtres » n’hésitent pas à vendre à leurs adaptes le « sang de Jésus » en bouteille. Une assemblée en C.I a même procédé à une vente aux enchères du « Sang de Jésus », l’apôtre encourageant ses adeptes à boire ce breuvage et à en faire usage pour bénéficier de toutes les bénédictions qui y sont attachées.

D’abord, j’affirme et je crois (foi) que sans le sacrifice Yeshoua le Messie à Golghota, personne ne serait sauvé ! C’est parce qu’IL a versé son précieux sang que tout pécheur qui se tourne vers Lui, se repente, est pardonné, purifié et justifié selon qu’il est écrit « c’est le sang qui fait expiation… ». Sans le Sang versé pas d’accès au Père, pas de naissance d’en haut, pas de réconciliation, pas de défaite de l’ennemi, pas de bénédictions…….etc….. Donc je ne remets nullement en cause la valeur inestimable, ni l’action fondamentale du Sang de notre Seigneur Yeshoua le Messie comme certains esprits tordus peuvent le penser. Mais j’affirme qu’aucun verset des Ecritures ne nous encourage à invoquer, à plaider le Sang du Seigneur Jésus ou à l’utiliser comme une arme pour chasser les esprits maléfiques ou à l’utiliser pour purifier nos maisons, pour blinder nos voitures ou à disposer de ce Sang à notre guise pour en faire n’importe quoi …..Jusqu’à le vendre en bouteille.

Les versets qui font référence directement ou indirectement au Sang du Seigneur Jésus, l’Agneau parfait de l’Eternel Dieu, abondent dans les Ecritures. Examinons donc quelques passages pour enrichir le débat :

Le Sang de Yeshoua ne fait pas parti des armes offensives et défensives que l’Eternel Dieu a mis à notre disposition selon qu’il écrit dans Ephésiens 6 :13-17 « C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. 14 Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ; 15 mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; 16 prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; 17 prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu ». Cependant, ces armes proviennent de la croix, donc de la souffrance, des meurtrissures, du sang versé, de la mort et de la résurrection du Seigneur Yeshoua. Autrement dit le sang versé par Yeshoua à la croix est la source, le fondement et la puissance du croyant et de ses armes.

Le Sang de Yeshoua est la base de l’alliance éternelle de L’Eternel Dieu avec son peuple.

Exode 24:8 Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant : Voici le sang de l’alliance que l’Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles.

Hébreux 9:18 Voilà pourquoi c’est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.

Hébreux 13:20 Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d’une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus,

Le Sang du Seigneur Yeshoua purifie et sanctifie.

Lévitique 9:9 Les fils d’Aaron lui présentèrent le sang; il trempa son doigt dans le sang, en mit sur les cornes de l’autel, et répandit le sang au pied de l’autel.

Hébreux 9:22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

Lévitique 16:15 Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple, et il en portera le sang au delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l’aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire.

Hébreux 9:21 Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte

Hébreux 9:19 Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope ; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple,

Exode 29:20 Tu égorgeras le bélier ; tu prendras de son sang, tu en mettras sur le lobe de l’oreille droite d’Aaron et sur le lobe de l’oreille droite de ses fils, sur le pouce de leur main droite et sur le gros orteil de leur pied droit, et tu répandras le sang sur l’autel tout autour

Exode 29:21 Tu prendras du sang qui sera sur l’autel et de l’huile d’onction, et tu en feras l’aspersion sur Aaron et sur ses vêtements, sur ses fils et sur leurs vêtements. Ainsi seront consacrés Aaron et ses vêtements, ses fils et leurs vêtements

C’est grâce au Sang versé par le Seigneur Yeshoua à la croix que le pardon du péché est accordé à l’humanité

Lévitique 8:15 Moïse l’égorgea, prit du sang, et en mit avec son doigt sur les cornes de l’autel tout autour, et purifia l’autel ; il répandit le sang au pied de l’autel, et le sanctifia pour y faire l’expiation.

Hébreux 9:22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

Le Sang du Seigneur Yeshoua versé à la croix nous assure une rédemption éternelle

Notons que ce Sang a été versé qu’une seule fois mais son efficacité est de toute éternité, ce qui fait tout pécheur qui se repent aujourd’hui, demain, dans un siècle ou durant la grande tribulation est au bénéfice de ce sang.

Hébreux 9:12 Et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Hébreux 9:25 Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger ;

Ephésiens 1:7 En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce

Apocalypse 7:14 Je lui dis : Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau. Cela ne veut pas dire que ceux qui qui se sont convertis pendant la grande tribulation ont invoqué le « sang de l’agneau » et ont pris un bain de sang pour être déclarés purs. Mais cette image est utilisée au figuré pour décrire ceux qui par leur foi se sont appropriés les résultats de l’expiation de Christ et sont regardés par Dieu comme purs et sans péché

Apocalypse 5:9 Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation

Le sang du Seigneur Yeshoua versé à la croix nous donne accès à l’Eternel Dieu

Hébreux 10:19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Yeshoua, une libre entrée dans le sanctuaire

Le Sang versé par le Seigneur à la Croix va au-delà du salut de l’humanité. 

Colossiens 1:20 Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

Romains 3:25 C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je

Le Sang versé par le Seigneur Yeshoua fait entrer le croyant des nations  dans le peuple de l’alliance conclut avec Abraham

Ephésiens 2:13 Mais maintenant, en Jésus le Messie, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang du Messie.

Nous sommes justifiés et délivrés de la colère de l’Eternel Dieu par le Sang versé par le Seigneur Yeshoua.

Romains 5:9 A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère

Le Sang  protège

Exode 12:13 Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez ; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte

Exode 12:22 Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin.

Hébreux 11:28 C’est par la foi qu’il fit la Pâque et l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touchât pas aux premiers-nés des Israélites.

Ce sont les versets ci-dessus que beaucoup de croyants (sincères pour la plupart !) utilisent pour justifier la pratique d’invoquer le Sang du Seigneur Yeshoua pour « protéger » leurs biens, leur maison, voiture… contre les attaques des forces maléfiques ou contre les sorciers et autres comme nous le voyons en dans différentes dénominations. Mais ces versets décrivent un évènement fondateur de la pâque (Pessah) qui ne sait plus reproduit ailleurs dans les Ecritures. Le peuple d’Israël une fois sorti d’Egypte n’a pas continué à mettre du sang de l’agneau sur leur linteau et leurs poteaux de porte à chaque pâque.

Le sang mis sur leur maison est un « signe » de salut et de pardon comme la croix. Les maisons qui étaient marquées du sang, quelques soient la « nationalité » des personnes qui se trouvaient à l’intérieur, étaient épargnées. Cette action de marquer les maisons était un acte de foi qui traduit la reconnaissance de ceux y ont obéis , de même que leur état de péché. L’Eternel Dieu a la capacité de détruire les premiers nés Egyptiens sans que ceux des Hébreux y soient touchés, comme Il a fait la distinction auparavant durant les neufs premiers jugements. Mais comme les Israélites sont aussi pécheurs que les Egyptiens (Tous les hommes ont péché et sont privés de la gloire de Dieu), Il ne pouvait pas détruire les premiers nés égyptiens pécheurs et épargner les premiers nés Israéliens pécheurs (Le trône de Dieu est basé sur la justice et l’équité). Il fallait donc un substitut qui « paye » à leur place comme le Seigneur Yeshoua, l’agneau innocent sans péché à payer à place des pécheurs.

Par ailleurs, je pense que les Israelites incrédules qui n’ont pas obéi en mettant le sang sont morts comme les Egyptiens. Cela fait écho à ce qui s’est produit quelques plus tard dans le désert avec le serpent de bronze en Nombre 21 : 6-9. L’Eternel lui dit : «Fais-toi un serpent venimeux et place-le sur une perche. Toute personne mordue qui le regardera aura la vie sauve.»  Moïse fit un serpent en bronze et le plaça sur une perche. Toute personne qui avait été mordue par un serpent et regardait le serpent en bronze avait la vie sauve.  L’Eternel Dieu est un Dieu juste et équitable qui ne fait acception de personne !

 Le sang du Seigneur Yeshoua purifie notre conscience et de tout péché

Hébreux 9:14 Combien plus le sang du Messie, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant

 Cette conscience (notre juge personnel qui dépend de notre arrière-plan ou de notre référentiel), cautérisée par le péché (notre justice est comme un vêtement souillé) est vivifiée par l’Esprit de Dieu à la nouvelle naissance et change notre référentiel par un renouvellement de notre intelligence. Et durant la marche avec le Seigneur dans l’obéissance à sa Parole – qui est la lumière – ce sang éternel nous purifie « automatiquement » des péchés que nous ignorons et dont nous n’avons pas conscience.  Psaumes 19 :13 Qui connaît tous ses faux pas ? Pardonne-moi les péchés dont je n’ai pas conscience.

1 Jean 1:7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Yeshoua son Fils nous purifie de tout péché

Le sang du Seigneur Jésus versé à la croix nous a assuré la victoire définitive sur l’ennemi de nos âmes.

Apocalypse 12:11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

C’est le Seigneur Yeshoua qui a vaincu le diable selon qu’il est écrit dans Colossiens 2 le verset 15 « Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix ». Cette victoire du Seigneur nous place en position de vainqueur puisque nous sommes en Lui et tout ce qu’IL a acquis à la croix, Il nous le donne en partage c’est à dire en héritage. Ce Verset, à mon humble avis, ne dit pas que les croyants pendant la grande tribulation lanceront au diable le sang de Yeshoua pour le vaincre. Mais plutôt qu’ils seront au bénéfice des mérites de ce sang versé à la croix et témoigneront de leur foi sans faiblir même devant la persécution ou la perspective d’une mort atroce. 

Le verbe grec traduit par vaincre est « Nikao », il signifie « conquérir, remporter la victoire ou sortir victorieux ». D’abord, Yeshoua le Messie est sorti victorieux de tous Ses ennemis, puis les croyants qui font reposer leur foi sur Lui, même jusqu’à la mort, ont remporté la victoire contre le pouvoir de leurs ennemis, contre les tentations et les persécutions. Le verbe « Nikao » est conjugué ici à l’aoriste (une action ponctuelle sans référence au passé, présent, ou futur, donc une action dont les répercussions sont éternelles) et à la voix active (indique que le sujet est celui qui réalise l’action, c’est le croyant qui par sa foi en Yeshoua rentre sa la victoire).  La préposition « Dia » rendu par « à cause du ou de » signifie :  à travers (Avec, dans, partout, pendant, par, par le moyen de) et En (La raison pour laquelle une chose est faite, en raison de, en compte de, à cause de cette raison, donc).

Nous sommes victorieux dans le Messie, nous qui avons mis notre foi en Lui et qui marchons dans l’obéissance. Nous n’avons plus besoin d’invoquer le Sang du Seigneur ou plaider ce sang comme si ce Sang est séparé de Lui. Le Seigneur Yeshoua est vivant et Il est garant de notre victoire sur le diable et sur toute la puissance de l’ennemi, sans oublier la victoire sur la maladie (Esaïe 53) et sur d’autres aspects de notre existence ici-bas. C’est pourquoi, Il a dit de chercher d’abord les choses d’en haut, le royaume de Dieu. Ce qu’Il a acquis à la croix, Il l’a acquis pour tous ceux qui ont placé leur foi en Lui. Le fait de répandre aujourd’hui le sang de Yeshoua comme si l’on peut le manipuler ou comme s’il s’agit d’une « marchandise » à disposition montre plutôt l’ignorance de ceux qui sont adeptes de cette pratique, mais surtout leur INCREDULITE !

Par le Sang symbolisé par le vin de pessah (Pâque) nous entrons en communions avec le Seigneur Yeshoua.

Jean 6:54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour

Marc 14:24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs

1 Corinthiens 10:16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ ?

C’est au Nom de Yeshoua que prions le Père, que nous guérissons les malades, que nous chassons les démons et ce Nom renferme TOUT ce dont nous avons besoins pour réussir une vie victorieuse. Ayons confiance en Lui comme Il nous le demande, ce n’est pas à nous de vaincre le Monde Il l’a déjà fait ! Profitons seulement de Sa Victoire en marchant dans l’obéissance et nous n’aurons plus besoin de ces pratiques « pseudo-magiques » pour nous rassurer. La Bible est claire et précise ! Elle nous dit dans l’Epitre de Pierre qu’une prophétie (toute la parole de Dieu est prophétique !) ne doit être d’une interprétation particulière, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas être isolée des autres pour lui faire dire des choses qui ne sont pas en accord avec toute la Parole de Dieu. Cette pratique d’invoquer le sang de Yeshoua ou de le plaider, ou de l’asperger n’a pas de base scripturaire, elle vient surement comme certaines pratiques (pâques, Noël, dialogue avec les démons …..) du paganisme, mais elle révèle surtout l’incrédulité des personnes qui s’y adonnent. Elle peut être rapprochée du dogme du « sacré cœur de Jésus » que les catholiques fêtent, prient et invoquent ! Il y a aussi ceux qui utilisent le Nom de Yeshoua comme un « mantra » pour réclamer des bénédictions comme s’il s’agit d’un dû ou pour maudire. Aujourd’hui, certaines dénominations ont franchi toutes les lignes, même le rubicon en   vendant le « sang de Jésus » en bouteille, peut être que demain elles vendront aussi son « corps » en boite !!!

Je vous livre ci- dessous les commentaires de certains frères et sœurs en Yéshoua.

Nous n’invoquons pas le Sang de Jésus, mais nous le plaidons. Exode 12 :13; Pierre

Je suis en accord avec toi, lorsque les Écritures parlent du sang de Jésus ce n’est que pour désigner sa vie qu’il a donné pour nous. Donc, ça représente sa mort. Les gens ne réalisent pas qu’ils sont entrain de dire qu’au nom de la mort de Christ,« Dieu accorde ceci ou cela!» Souvent, des personnes l’utilisent pour réclamer quelque chose à Dieu. C’est un blasphème, car on ne peut réclamer quelque chose à Dieu. Nous devons nous soumettre à sa volonté. Nous pouvons demander mais pas réclamer. C’est lui qui est Dieu pas nous.   Gilles Ch, pasteur.

Les deux ne sont pas indépendants. En brandissant un argument-objet (sang de JC) on retombe dans le paganisme, le catholicisme, vaudou, sorcellerie…avec de s objets/rites qui matérialisent ou en tout cas détournent l’attention du principal sujet de notre foi. Frédérique.

Il existe malheureusement une « magie chrétienne » qui emploie certains principes spirituels, mais sans une véritable communion avec le Seigneur (Mat.7 : 23). Ce n’est pas parce que ça marche que c’est approuvé du Seigneur ! Jean-Luc.

Oui évidement je comprends fort bien votre interrogation. Mais c’est une habitude prise depuis bien longtemps.  En fait, c’est la victoire du Messie qui nous donne la victoire en toutes choses. Et cette victoire elle est représentée par « son sacrifice qui lui est marqué par ses meurtrissures et qui ont fait couler son sang.  C’est pourquoi cette habitude a été prise. Il ne faut jamais dissocier le nom de Jésus de son sang et de ses meurtrissures, tout est uni et indivisible. Il est évident que plusieurs utilisent le sang comme un talisman comme d’ailleurs son Nom qui devient un moyen plutôt que sa personne. En réalité beaucoup ne comprennent pas ce qu’est le nom de Yéshoua, ils le considèrent comme un simple prénom alors qu’en réalité « le nom » c’est sa substance sa nature sa réalité divine. C’est vrai que parfois on a l’impression qu’on agit comme le font les catholiques qui bénissent tout……Je pense que l’abus est mauvais et sans raison, mais restez surtout dans la paix seule la puissance de notre Seigneur et sauveur nous garantit de tout. Jacques C, enseignant et conférencier.

Maranatha! viens Seigneur Yeshoua!

Laisser un commentaire