LE JUSTE S’EMPARE DES PROMESSES!

Josué 21 : 43-45 ; C’est ainsi que l’Eternel donna à Israël tout le pays qu’il avait juré de donner à leurs ancêtres. Ils en prirent possession et s’y installèrent. 44 L’Eternel leur accorda du repos de tous côtés, comme il l’avait juré à leurs ancêtres. Aucun de leurs ennemis ne put leur résister et l’Eternel les livra tous entre leurs mains. 45 De toutes les bonnes paroles que l’Eternel avait dites à la communauté d’Israël, aucune ne resta sans effet: toutes s’accomplirent.

L’Eternel, le Dieu d’Israël a tenu parole en honorant la promesse faite à Abraham, confirmée à Isaac et à Jacob, réaffirmée au peuple sorti d’Egypte et à leurs enfants.

Ces versets viennent clore les guerres de conquêtes du pays de Canaan, entamé sous la conduite de Josué qui je rappelle porte le même nom que notre Seigneur Jésus (Yéshoua ou Yéhochoua). Josué a conduit et introduit les enfants d’Israël dans la terre promise et le Seigneur Yeshoua nous a arraché de ce monde pour nous conduire et nous introduire dans le royaume des Cieux selon Colossiens 1 : 13-14 « Qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres, et nous a transportés au Royaume de son Fils bien-aimé. En qui nous avons la rédemption par son sang, savoir, la rémission des péchés ».

 Les enfants d’Israël se sont installés à la place des anciens peuples et ont pris possession du pays promis. Les anciens habitants idolâtres sont éliminés excepté quelques Cananéens que certaines tribus « partisanes de moindre effort » et par incrédulité ont trouvés difficile à combattre ou n’ont pas voulu combattre se contentant du territoire déjà acquis.

La Bible a-t-elle exagéré l’accomplissement des promesses ?

Comme se fait-il que certains Cananéens soient restés sur place et n’aient pas pu être délogés et éliminés conformément à la promesse de l’Eternel Dieu : Aucun de leurs ennemis ne put leur résister et l’Eternel les livra tous entre leurs mains ?

Est-ce la faute de l’Eternel si ces Cananéens resté sur le territoire seront plus tard sources de chute et de rétrogradation du peuple d’Israël ?

L’Eternel a pourtant averti le peuple selon qu’il est écrit dans Nombre 33 : 55-56 Mais si vous ne chassez pas les habitants du pays devant vous, ceux d’entre eux que vous aurez laissés deviendront des épines dans vos yeux et des pointes dans vos côtes, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir.  Alors je vous traiterai comme j’avais décidé de les traiter eux.». Cela nous enseigne que si nous laissons par négligence ou par paresse un « petit péché », « un péché mignon », « une petite désobéissance », une « habitude coupable » ou un domaine de notre vie sans le soumettre à la croix et la Seigneurie du Messie Yeshoua, ce petit « péché » de rien du tout, s’enracinera et grandira au fil des jours et des années, jusqu’à devenir la « seconde nature » qui brisera notre communion avec le Seigneur Yeshoua et nous éloignera de son Eglise.

Les versets ci-dessus sont riches d’enseignements comme toute la Parole de Dieu, j’aimerais en explorerquelques un !

La Bible est la Parole d’un Dieu (Elohim = Le Maître de Toutes les Forces) qui tient ses promesses et qui prouve en les concrétisant, parfois plusieurs années après les promesses, qu’Il est le Seul Vrai Dieu.  Quel autre « dieu » parmi les nations a fait des promesses à ses adorateurs et les a tenues ?  Où sont les promesses faites aux idolâtres par leurs idoles ? Sont-elles tenues ? Que nenni ! Il n’y a jamais de hasard avec Lui, Il est le Maître des temps et des circonstances. Ce que sa bouche déclare, sa main l’accomplit jusque dans les moindres détails selon ce qui est écrit dans 1 Rois 8 : 15, 24 « Toi, qui as tenu à ton serviteur David, mon père, ce que tu lui avais promis. En effet, ce que tu as prononcé de ta bouche, tu l’as accompli de ta main, comme il paraît aujourd’hui ».

Ces versets nous montrent que l’Eternel est un Dieu qui ne s’est pas contenté seulement de donner le pays de Canaan aux hébreux (et à leurs descendants qui l’occupent encore aujourd’hui), Il a assuré leur tranquillité en leur donnant « du repos de tous côtés ». Le mot « repos »  ou  « Nuwach » en hébreu vient de la même racine que « Noé » ou « Manoach, le père de Samson ». Personne ne peut les attaquer, ils ont la sécurité dans tous les domaines selon qu’il est écrit dans Proverbes 10 : 22 « C’est la bénédiction de l’Éternel qui enrichit, et il n’y joint aucune peine ».  Néanmoins, malgré ce déploiement sans précédent de puissances et de prodiges de la part de l’Eternel, les enfants d’Israël ne sont  pas allé jusqu’au bout de la promesse de Dieu en choisissant de laisser en Israël des populations Idolâtres quoique réduites.

Nous savons tous que les promesses de l’Eternel sont « oui et amen », c’est-à-dire qu’IL veille sur sa parole pour l’accomplir dans les moindres détails même si parfois cela prend un certain temps. L’Eternel a sa propre horloge et ce n’est pas à nous de Lui donner des « injonctions » ou des « ultimatums » dans la prière quelque soit l’urgence de la situation pour laquelle nous prions. Néanmoins, il est tout à fait possible de retarder l’accomplissement de certaines promesses par notre désobéissance. Jérémie 17 :4 Tu perdras par ta faute l’héritage que je t’avais donné; Je t’asservirai à ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas; Car vous avez allumé le feu de ma colère, Et il brûlera toujours. Le peuple sorti de l’Egypte a pris du retard dans sa marche vers le pays de la promesse après une désobéissance et a erré 40 ans dans le désert pour n’avoir pas cru aux Paroles du Dieu vivant et vrai, celui qui les a  arraché des « griffes » de la première puissance militaire de cette époque. Sans ses 40 ans il se serait installé plus tôt dans le pays de Canaan.

Si nous pouvons retarder la réalisation des promesses par notre désobéissance, nous pouvons aussi les hâter par notre obéissance selon qu’il est écrit dans 2 Pierre 3 : 11-12 « quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre piété, Attendant, et hâtant la venue du jour de Dieu… »

L’Eternel est le garant de ses promesses et « ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même » Hébreux 6 : 13.

Ses promesses sont donc intangibles !

L’Eternel a promis une postérité à la femme dès le début de l’humanité, et au temps marquée, elle a pris corps dans Yéshoua le Messie et il a écrasé la tête du serpent.

L’Eternel le Dieu d’Israël a donc fait sa part en garantissant ses promesses, lesquelles ont besoin pour se concrétiser d’un « catalyseur » appelé FOI car « sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu… » (Hébreux 11 : 6). La foi d’un croyant en Yeshoua donne vie aux promesses, je ne parle pas de la foi dans la puissance de la prière, mais cette confiance absolue que l’Eternel est infaillible et qu’Il réalise toujours ce qu’Il a promis. La foi n’est pas abstraite, elle est dynamique et se nourrit de la parole de Dieu et d’une vie d’obéissance. Plusieurs personnes citent des passages des écritures pour « réclamer » des « bénédictions » à Dieu sans prendre la peine de « se juger elles même » si elles marchent vraiment en nouveauté de vie et dans la sanctification. Elles trient la Parole de Dieu selon leur bon vouloir et rejettent tout ce qui les dérange. Elles veulent que les demandes de leur cœur se réalisent, mais ne veulent pas faire de l’Eternel leurs délices, ni prendre plaisir dans ses Paroles comme le roi David.

La foi en hébreu s’écrit «ה נ ו מ א ה  » (haémouna), Elle commence pour la même lettre et se termine par la même lettre dénommée « Hè » qui veut dire louange. Le croyant qui vit par la foi commence par louer le Seigneur l’Eternel pour ses promesses et fini de même en louange lorsque Dieu les concrétise dans sa vie. C’est la seule lettre qui apparait deux fois dans le Nom propre de Dieu, le Tétragramme (YHWH).    1 Thessaloniciens 5 : 17-18 Priez sans cesse, exprimez votre reconnaissance en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu pour vous dans le Messie Yeshoua. La foi t’introduit dans l’Eternité et « rien n’est donc impossible à celui qui croit ». Mais ton problème c’est que tu ne crois pas vraiment ou tu crois à moitié ou tu cesses de croire lorsque tu parviens à un certain degré de réalisation comme certaines tribus qui ont arrêté le combat après avoir conquis une grande superficie du territoire de leurs ennemis, laissant un résidu jugé non nuisible. Ce résidu, qui a crû avec les années, a agi comme des « renards qui ont abimés la vigne de l’Eternel » et entrainé la rétrogradation des Israélites.

Ce manque de foi « jusqu’au bout », couplé avec l’impatience et la recherche d’une réalisation à moindre coût des promesses de Dieu, amènent beaucoup de frères et sœurs à s’égarer loin de la vraie foi en Yeshoua pour aller auprès de « faiseurs de miracles » sans scrupules, amis de l’argent et obsédés par le luxe. Tu es déjà bénis richement dans le Messie Yeshoua selon Ephésiens 1 verset 3 : Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes dans le Messie!            Tu n’as donc plus besoin de dépenser de l’argent et de l’énergie pour aller voir un soi-disant « prophète » pour activer ta bénédiction. Vas simplement à Yeshoua, « qui fait naître la foi et la mène à la perfection »  et apprends à Le connaitre puisque tu es fusionné avec Lui dans les lieux célestes selon Ephésiens2: 6 Et il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ.

Le verset 4 d’Habakuk 2 est catégorique « Il est plein d’orgueil, celui dont l’âme n’est pas droite, mais *le juste vivra par sa foi.», si le juste, celui qui est né d’en haut, qui est humble,  vit par sa foi et que la foi vient de la Parole de Dieu, c’est que le juste vit dans l’obéissance à la Parole de l’Eternel, le Dieu d’Abraham.

Une partie de la tribu de Joseph et la tribu de Dan n’a pas voulu payer le prix de la guerre et du courage, alors qu’il leur aurait suffit de se présenter au combat pour le gagner puisque l’Eternel leur a déjà donné la victoire. 

Une vie de foi a un prix ! Le croyant dans le Messie Yeshoua doit faire preuve de persévérance et redoubler d’effort dans la prière et dans l’obéissance même si la situation extérieure est contraire à ses attentes selon qu’il est écrit dans Hébreux 6 :11 « Or, nous désirons que chacun de vous fasse voir la même ardeur pour conserver, jusqu’à la fin, la pleine certitude de l’espérance ; Afin que vous ne deveniez pas paresseux, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et par la patience, héritent des promesses ».

L’Eternel notre Dieu n’a pas changé !  Il est prêt à faire plus pour toi qui es parvenu à la fin des temps derniers. Ce qu’Il a donné aux devanciers et dont les témoignages abondent dans la Bible ne sont que les « arrhes » d’un héritage plus grand et plus glorieux qu’il tient en réserve pour toi. Il te suffit te les imiter en entrant par la « porte « étroite » et en marchant sur le « chemin resserré » de la foi comme le rapporte Hébreux 11 : 33-34 « Qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent les biens promis, fermèrent la gueule des lions, Éteignirent la force du feu, échappèrent au tranchant des épées, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères ».

Quel reproche le Seigneur Yeshoua a- t- il souvent fait à ses disciples ?  Incrédulité et manque de foi (confiance) en Lui ! Alors qu’une foi de la taille d’un « grain de moutarde » est suffisante pour déplacer une montagne comme Il l’affirme dans Matthieu 17 : 20 « C’est parce que vous manquez de foi, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : ‘Déplace-toi d’ici jusque-là’, et elle se déplacerait ; rien ne vous serait impossible ». Marc, l’apôtre rapporte le même verset en donnant quelques précisions « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : ‘Retire-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute pas dans son cœur mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous le dis : tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordé ». Marc 11 : 23 – 24. Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?  Matthieu 18 :8.

Le manque de foi (incrédulité) et son abandon (apostasie) sont des signes eschatologiques majeurs et nous y sommes !

Continuons de prier sans cesse !

Maranatha ! Le Seigneur Yeshoua vient bientôt !

Laisser un commentaire