VIVRE DE SA FOI ET PAR SA FOI!

Habakuk 2 : 4 (Martin) Voici, l’âme qui s’élève en quelqu’un n’est point droite en lui ; mais le juste vivra de sa foi.

Habakuk 2 : 4 (Darby) Voici, son âme enflée d’orgueil n’est pas droite en lui ; mais le juste vivra par sa foi.

Le Juste

En hébreux, le juste se dit « Tsaddiyq »  , il vient du verbe « Tsadaq » qui veut dire « être droit, être juste, être intègre, être justifié, être purifié ». ce mot se traduit en français par Juste, droit (dans un gouvernement) ; Juste, droit (dans une cause) ; Dans la conduite et le caractère ; Juste (comme justifié et défendu par Dieu) ; Droit, correct, légal, innocent.

En grec ce mot « juste » a presque le même sens « Dikaios » : Juste, qui observe la loi divine

Au sens large : droit, juste, vertueux, gardant les commandements de Dieu

Non fautif, innocent ;

Ceux dont les pensées, les paroles, les actions sont entièrement conformes à la volonté de Dieu, qui n’ont pas besoin de modifier leur cœur ou leur vie. Ceux qui sont approuvé ou acceptés de Dieu…. en réalité : seulement le Messie.

La Bible qui est la Parole de Dieu (Elohim) évoque le cas de plusieurs personnes déclarées justes de par leur obéissance à la Parole comme Noé, Abraham, Job et le Sacrificateurs Zacharie et son épouse. Dans la première alliance, sont déclarées justes les personnes dont le cœur est intègre, qui marchent selon la loi de l’Eternel, qui gardent Ses préceptes, qui Le cherchent de tout leur cœur, qui ne commettent point d’iniquité, et qui marchent dans les voies de l’Eternel, en bref ceux qui croient en la Parole d’Elohim et qui essayent de la mettre en pratique au quotidien dans leur vie ! Dans la nouvelle alliance, avec la mort et la résurrection du Seigneur Jésus (Yeshoua), est déclaré juste, quiconque met sa confiance dans le Fils d’Elohim qui s’est donné pour lui selon qu’il est écrit dans Romains 1 : 16-17 « Car je n’ai point honte de l’Évangile du Messie, car c’est la puissance d’Elohim, pour le salut de tous ceux qui croient, du Juif d’abord, du Grec ensuite. Car en lui la justice de Dieu est révélée de foi en foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi ». Autrement dit, Yeshoua le Messie étant le Seul Juste donne sa justice à celui qui croit et prend sa condamnation ainsi l’Eternel déclare juste celui qui confesse ses péchés et qui adhère ou croit en Yeshoua selon qu’il est écrit dans Romains 13 : 38-39 Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que la rémission des péchés vous est annoncée ; Et que c’est par lui que tous ceux qui croient sont justifiés de toutes les choses dont vous n’avez pu être justifiés par la loi de Moïse.

Le juste d’Elohim s’oppose donc au propre juste, qui se justifie lui-même, et qui est juste à ses propres yeux, fier de ses vertus, qu’elles soient réelles ou imaginaires. Le propre juste est enflé d’orgueil, il s’élève au-dessus des autres et se juge sans reproche dans sa conduite quel qu’elle soit. Il se fait donc son propre juge c’est-à-dire son propre Elohim selon qu’il est écrit dans Jérémie 9 : 24 « Mais que celui qui se glorifie, se glorifie de ce qu’il a de l’intelligence, et qu’il me connaît, et qu’il sait que je suis l’Éternel qui exerce la miséricorde, le jugement et la justice sur la terre ; car c’est en ces choses que je prends plaisir, dit l’Éternel ».

Le juste, c’est celui fait l’œuvre de l’Eternel dans la soumission et l’obéissance au Seigneur de l’œuvre. Il est conduit par l’Esprit Saint et rentre au quotidien dans les œuvres que l’Eternel a préparé d’avance pour lui. Ce n’est plus lui qui vit c’est le Messie qui vit en lui selon Galates 2 :20-21.

Vivre

Dans le dictionnaire le verbe « vivre » signifie :  Mener son existence, sa vie d’une certaine manière, dans certaines conditions.  Et aussi, passer sa vie d’une certaine manière, en certains lieux, sous certaines conditions. En bref vivre c’est existé, être en vie.

En Hébreu, le verbe traduit par vivre est « « Chayah », qui veut dire : Vivre, avoir la vie, revenir à la vie, vivre dans la prospérité, vivre éternellement, guérir, survivre, retrouver la vie, revivre, être guéri, sortir de la maladie, du découragement, de la faiblesse, ressusciter, préserver la vie, laisser vivre, donner la vie, accélérer, raviver, rafraîchir, âgé, vie, conserver, périr, ranimer, vivant, guérison, survivre, nourrir, revivre, réparer, entretenir, rétablissement, accomplir.

Dans les écrits de la nouvelle alliance, il y a trois mots pour donner sens au verbe « vivre » :

« Bios » = Vie ; La Vie dans son sens le plus large ; La période ou le cours de la Vie ; Ce par quoi la Vie est assurée, ressources, richesses, biens

« Anastrophe » = Manière de vivre, vie, conduite, apparence, maintien

« Zao » = Vivre, respirer, être parmi les vivants (non mort) ; Vivre une vraie vie

Avoir la vraie vie, celle digne de ce nom ; Actif, béni, destiné au royaume de Dieu

Vivre c’est à dire passer sa vie, manière de vivre et d’agir ; Eau de vie, avoir un pouvoir vital en soi, avoir vécu, revenu à la vie, conserver la vie

Métaphorique être en pleine vigueur, être frais, fort, efficace.

Dans la Bible, l’Elohim D’Abraham, d’Isaac et de Jacob se définit Lui-Même comme Celui qui existe et qui donne l’existence (Genèse 1 : 1 ) puis par Celui qui est, qui donne la vie et qui fait vivre (Exode 3 : 14-15 ; Deutéronome 32 :39 ; Actes 17 : 28 ). Et enfin, Il a donné au Fils d’avoir la vie en Lui-Même et de partager cette vie avec celui qui a foi en Lui selon qu’il est écrit dans Jean 5 : 26 Car, comme le Père a la vie (Zoé qui vient de Zao ) en lui-même, il a aussi donné au Fils d’avoir la vie en lui-même ». L’humanité non croyante en Yeshoua a l’existence mais n’a pas la vie puisqu’elle ne croit pas dans la Parole qui était au commencement auprès du Père et qui s’est faite chaire. L’Eternel est la source de toute vie selon Romain 11 :36, ainsi que Yeshoua selon Colossiens 1 : 16 et 1 Corinthiens 8 : 6.

Celui qui a foi dans le Messie Yeshoua possède donc toutes les ressources pour mener une vie digne et conforme à la Parole d’Elohim. Il est actif, sa conduite de vivre et d’agir sont calquées sur le Messie qui en est la source.  Il est accompli et survit aux épreuves ; sa vie se rafraichit d’âge en âge et se répare, même mort il vit toujours et sa résurrection aux derniers jours est assurée par le Messie.

 1 Jean 5 : 11 Or, voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. 12 Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

En bref vivre, c’est être attaché au Messie comme le sarment est attaché au Cep (Jean 15) ! Il est essentiel d’avoir une relation quotidienne avec Lui pour sa croissance personnelle et dans la foi. Il n’est pas normal ni juste qu’un sarment dépende d’un autre sarment pour sa vie et sa croissance ! C’est du parasitisme et c’est ce que font certains « chrétiens » qui se nourrissent de la foi de leur responsable au lieu de se nourrir directement de la vie du Seigneur Yeshoua , le Grand berger des brebis, l’Arbre de vie et la Source d’eau vive. Mais chaque sarment ou chaque croyant en Yeshoua doit garder et maintenir sa propre relation personnelle avec le Cep ou la Vigne pour sa croissance et sa productivité, car sans Yeshoua il ne peut rien faire de bon.

Sa foi

La foi procède de la parole de l’Eternel selon Romains 10 :17 : Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de l’Eternel-Dieu. En Hébreu la foi ou ‘Emuwnah », a plusieurs sens : fermement, fidélité, constance, le devoir accompli, fidélité, vérité, fidèle, probité, fonctions, foi, direction, service, accompli, sûreté, . . . C’est un mot qui se lit dans les deux sens et qui exprime en esprit, en pensée et en acte la confiance du croyant en l’Eternel et dans sa Parole selon qu’il est écrit dans Nombre 23 : 9 « 19 Dieu n’est point homme pour mentir, ni fils d’homme pour se repentir. Il a dit; ne le fera-t-il point? Il a parlé ; ne le réalisera-t-il pas ? » et dans Esaïe 55 : 11 « Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée ».

La foi n’est donc pas quelque chose d’inerte mais de dynamique c’est-à-dire en mouvement. C’est une conviction inébranlable en l’Eternel, dans Sa Parole et dans le Messie en ce qui concerne la création, les créatures, le salut de l’humanité et l’avenir de la création et des créatures. La foi se dit « Pistis » en Grec, elle exprime la conviction que Dieu existe, qu’il est le créateur et maître de toutes choses, celui qui pourvoit et qui accorde le salut éternel à travers le Messie, par lequel nous obtenons le salut éternel dans le royaume de Dieu. Avoir foi en l’Éternel Dieu revient à Lui faire confiance, à adhérer à Sa Parole et à Lui obéir quelque soit les circonstances et les situations. C’est une confiance inébranlable et permanente au Seigneur Yeshoua, dans ce qu’il est et dans ce qu’il dit !.

Vivre de sa foi et par sa foi

Vivre de la foi et par la foi revient à mettre sa confiance au quotidien dans le Seigneur Yeshoua « Vous croyez en l’Éternel, croyez aussi en moi », le chef de la foi et Celui qui l’amène à la perfection. Sa confiance en l’Éternel Dieu concerne tous les domaines de la vie : personnelle (-physique, émotionnelle, et spirituelle), familiale, professionnelle, relationnelle, l’altérité, la relation au monde, les projets, l’avenir, les biens, dans la maladie les épreuves, dans l’œuvre et même dans les tentations …etc, comme le dit le refrain du cantique «  J’ai soif de ta présence » :

Chaque jour, à chaque heure,

Oh! j’ai besoin de toi!

Viens, Jésus et demeure

Auprès de moi !

Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Jean 15 :5

Lorsque l’on marche par la foi et non par la vue, l’évidence même devient un mensonge, puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles ; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles 2 Corinthiens 4 : 18.A l’exemple de David, lequel malgré l’évidente supériorité de Goliath sur le plan humain (sa force physique), militaire ( homme de guerre depuis son jeune âge), ses armes, n’a pas eu peur de l’affronter parce qu’il a foi en l’Éternel des Armées, le Dieu à qui appartient la victoire et qui l’a déjà délivré de plusieurs situations mortelles. David s’est appuyé sur sa connaissance de l’Éternel et sur ses expériences passées ! Nous pouvons aussi citer Moïse, impuissant devant a puissance militaire de Mistraïm (Égypte) mais  Il considérait l’humiliation attachée au Messie comme une richesse plus grande que les trésors de l’Égypte, car il avait le regard fixé sur la récompense à venir.  C’est par la foi qu’il a quitté l’Égypte sans craindre la colère du roi, car il s’est montré déterminé, comme s’il voyait celui qui est invisible.

La foi est persévérante et déterminée.

Elle se construit et s’édifie au jour le jour !

Elle se nourrit de la Paroles écrites (logos) et reçues (Rhema) de l’Éternel, des expériences et des épreuves par lesquelles Notre Père nous fait passer c’est pourquoi il est dit « vivra de sa foi ou par sa foi ». La foi de l’un est différente de celle de l’autre et est étroitement liée à la connaissance que chacun a du Messie Yeshoua, c’est pourquoi l’Esprit Saint par Paul l’apôtre écrit dans Colossiens 1 : 9-10 «  C’est pourquoi depuis le jour où nous l’avons appris, nous n’avons cessé de prier pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle; De telle sorte que vous vous conduisiez d’une manière digne du Seigneur, pour lui plaire en toutes choses, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres, et croissant dans la connaissance de L’Éternel Dieu ».

Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi. Galates 5 : 22

Un enfant de l’Éternel Dieu vit non seulement dans le temps, mais également dans l’éternité et si tu vis en Lui, par Lui et pour Lui, tu peux produire des fruits qui durent de toute éternité.

Vivre de sa foi et par sa foi est un engagement de tous les instants et non un engagement partiel ou circonstanciel. Ce n’est pas une foi pour recevoir seulement une bénédiction par ici , ou une guérison par la……..L’Éternel n’est pas un distributeur de bénédictions ni de richesses mais un Père qui nous aime et qui nous a aimé le premier malgré notre indignité.  « Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne le fera-t-il pas bien plus volontiers pour vous, gens de peu de foi »?Matthieu 6 : 30

La foi ne s’agite ni ne gesticule, mais elle s’exprime dans le calme et dans la force de sa détermination selon Ésaïe 30 : 15 «En effet, voici ce qu’avait dit le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël: «C’est dans le retour à moi et le repos que sera votre salut, c’est dans le calme et la confiance que sera votre force», mais vous ne l’avez pas voulu »! Même le malheur ne devrait pas ébranler ta confiance dans Celui qui a crée les Cieux, la Terre et tous ceux qui l’habitent (Psaumes 119:16). Tu oublies souvent que l’Éternel est Celui qui pourvoit à tous tes besoins au bon moment. Là où tu penses à tort perdre, l’Éternel se révèle être Celui qui pourvoit et comble tes attentes selon qu’il est écrit dans Genèse 22 : 14 Abraham donna à cet endroit le nom de Yahvé-Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui: «A la montagne de l’Éternel il sera pourvu.»

Vivre par sa foi et de sa foi revient à aimer l’Éternel Dieu, à aimer son Nom et à aimer faire sa volonté. Celui qui vit par la foi et de la foi vit dans l’obéissance et aime à obéir en toutes circonstances à « l’Ancien des Jours », au Père des esprits. Il ne vit pas dans la crainte ni dans la contrainte mais dans l’amour de Celui qui l’a aimé le premier selon qu’il est écrit dans 1 Jean 4 : 18 « Il n’y a pas de peur dans l’amour; au contraire, l’amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour ».

Si tu aimes l’Éternel Dieu et si tu aimes Lui obéir en toute occasion, qu’elle soit favorable ou non, alors ta foi est donc parfaite !

A suivre……..

LAYBT, 11 /10 /2021

Laisser un commentaire