LE TEMPS DES « GIBBOR ».

Juges 6 : 11 – 24                        

 Puis l’ange de l’Eternel vint et il s’assit sous le térébinthe d’Ophra, qui appartenait à Joas, membre de la famille d’Abiézer. Son fils Gédéon battait du blé au pressoir pour le mettre à l’abri des Madianites.  L’ange de l’Eternel lui apparut et lui dit: «L’Eternel est avec toi, vaillant héros!»  Gédéon lui dit: «Ah! mon seigneur, si l’Eternel est avec nous, pourquoi tout cela nous est-il arrivé? Où sont tous ses actes merveilleux, ceux que nos pères nous racontent quand ils disent: ‘L’Eternel ne nous a-t-il pas fait sortir d’Egypte?’ Maintenant l’Eternel nous abandonne et nous livre entre les mains de Madian!»….. L’ange de l’Eternel avança le bâton qu’il avait à la main et en toucha la viande et les pains sans levain. Alors un feu s’éleva du rocher, un feu qui brûla la viande et les pains sans levain. Puis l’ange de l’Eternel disparut de la vue de Gédéon.  Comprenant que c’était l’ange de l’Eternel, Gédéon s’exclama: «Malheur à moi, Seigneur Eternel, car j’ai vu l’ange de l’Eternel face à face.»  Et l’Eternel lui dit: «Reste en paix, n’aie pas peur, tu ne mourras pas.»  Gédéon construisit là un autel à l’Eternel, et il l’appela «L’Eternel paix». Il existe aujourd’hui encore à Ophra, qui appartenait à la famille d’Abiézer.

Les Israelites ayant répondu à l’appel de repentance du prophète, l’Eternel Dieu envoie son Ange, un Ange spécial dont la première apparition remonte à Genèse 16 où Il sauva Agar et son fils d’une mort certaine. Il interviendra à plusieurs reprises dans l’histoire du peuple Hébreux et semble y  être  spécialement attaché à Israël  pour sauver (Genèse 16 : 7-11 ), délivrer (Genèse 22 : 11-12), réconforter (juges 13)  et exercer un jugement (2 Samuel 24 :16, 2 Rois 19 :35)…..etc. Abraham (Gen 22) aux prophètes (1Rois 19 :7) en passant par Moïse (Exode 3 : 2- 6), ont tous eu affaire à Lui. L’ange de l’Eternel se présente parfois comme l’Eternel Lui-Même et parfois se distingue de Lui (Zacharie 1 : 12), Il peut pardonner les péchés et punir toute désobéissance Exode 23 : 20-23.

Cet Ange  de L’Eternel  dans le lequel l’Eternel Dieu dit avoir mis son Nom ne peut être que le Messie puisqu’Il est de toute éternité !

A l’époque les Israelites avaient désobéi à l’Eternel Dieu et Il avait laissé une coalition Madianito-Cananéenne opprimer le peuple qui était obligé de se retirer dans des cavernes et dans des endroits inaccessibles aux armées ennemis qui sont comparée à des sauterelles. Après leur passage il ne restait plus rien….. La mort rodait dans la ville et dans les rues, et le peuple ne pouvait vivre normalement et vaquer à ses occupations quotidiennes. C’était donc une période de grande détresse,  de désolation  et de peur où personne ne pointait son « nez dehors » ou se cachait pour exercer une quelconque activité.  C’était une période de confinement forcée !!!!

 Gédéon, malgré le danger, battait le froment au pressoir (lieu destiné à l’huile et au vin) au lieu de le faire à l’air libre comme d’habitude pour le mettre à l’abri des Madianites. Il avait posé un acte héroïque et de foi durant un période où tout le monde se terrait dans des cavernes. L’Eternel Dieu, logiquement avait décelé en lui l’instrument qu’IL voulait utiliser pour libérer son peuple. Nos actes parfois parlent mieux que nos paroles ! L’Ange de l’Eternel s’était manifesté à Gédéon et pas à quelqu’un d’autres parce qu’il avait posé un acte et n’était pas resté chez lui comme les autres paralysé par la peur. C’est cette foi en action  que le Seigneur Jésus avait apprécié  chez les deux serviteurs qui avaient reçu  cinq et deux talents alors qu’Il avait condamné celui qui avait enterré l’unique talent reçu. Il n’y a jamais de hasard avec l’Eternel qui honore toujours les actes de foi de tous ceux qui croient en Lui, selon qu’il est écrit « la foi est une démonstration des choses que l’on ne voit pas ». Il ne s’agit pas de poser un acte  pour se faire honorer ou en tirer une quelconque gloire comme ce « pasteur » Congolais qui était mort noyé en voulant marcher sur l’eau comme le Seigneur Jésus. Ce n’était pas un acte de foi mais plutôt de l’ignorance et de l’arrogance selon qu’il nous ait  recommandé de ne pas tenter l’Eternel Dieu. De même cette période de confinement forcé que nous vivons à cause  de la Covid-19 du ne doit pas nous paralyser mais nous amener à faire le travail d’un évangéliste en posant des actes de foi sous la direction de l’Esprit-Saint. La Bible ne nous recommande-t-elle pas de prêcher à toute occasion bonne ou mauvaise ? Qui sait si ce n’est pas pour de cette période que l’Eternel t’a spécialement préparé ? Si tu te tais ou si tu mets  ta lampe sous la table, le secours viendra néanmoins au monde par un autre moyen  et l’Eternel t’ôtera la mine et la donnera à quelqu’un d’autre selon qu’il est écrit dans Luc 19 : 26 «  Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a ».   

L’Ange de l’Eternel a qualifié Gédéon de Vaillant (Gibbowr) et d’Héros, lui qui a osé aller au pressoir malgré la situation de « peur sur la ville » qui régnait dans le pays.  Il était surement un homme physiquement fort (Gibbowr de la racine primaire Gabar= Prévaloir, avoir de la force, être fort, puissant, grand) pour  battre le froment tout seul et  un héros parce qu’il n’a pas craint de perdre sa vie. N’est-il pas écrit que « celui qui sauvera sa vie la perdra mais celui qui la perdra à cause du Seigneur Jésus la retrouvera ». Si Gédéon n’avait pas osé, la libération du peuple aurait pris peut être du temps. C’est dans les situations difficiles que les «  gibbor » se distinguent et s’emparent des promesses  selon ce que dit les écritures en Matthieu 11 : 12 «  Mais depuis le temps de Jean le Baptiseur jusqu’à maintenant, le royaume des cieux est forcé, et les violents le ravissent ».  

Malgré sa force et son héroïsme, Gédéon n’a pas reconnu que c’était l’Ange de l’Eternel. Il pensait que c’était un ange quelconque et se permet de faire une mauvaise analyse de la situation des Israelites. Il accuse l’Eternel de les avoir abandonnés à leur triste sort comme si le peuple ne s’était détourné de l’Eternel en allant auprès des divinités païennes. Comme l’Adam après la chute, les hommes ont tendance à accuser facilement  l’Eternel d’être responsable de leur malheur et d’inaction lorsque les catastrophes déferlent sur le monde. Ils oublient que ces évènements « naturels » sont lien avec le péché et leurs péchées. C’est pourquoi Jérémie, le prophète nous invite à nous plaindre de nos péchés ou à déchirer nos cœurs et nos  vêtements  Pourquoi l’être humain resté en vie se plaindrait-il? Que chacun se plaigne de ses propres péchés!

Gédéon reste septique et demande un signe à l’Eternel Dieu même si Il lui assure de son soutien et lui promet une victoire écrasante sur Madian. Notons le changement de « personnage » dans les versets 16 et 17. Ce n’était plus l’Ange de l’Eternel mais l’Eternel même, sachant que le Nom Eternel (YHWH) est associé à la miséricorde alors que le Nom Dieu (Elohim) est associé aux attributs de justice. Puis l’Ange de l’Eternel que Gédéon n’a toujours pas reconnu accepte son offrande en la faisant consumer par le feu comme le sacrifice d’Elie et comme il le fera avec Manoach, le père de Samson. Les yeux de Gédéon s’ouvrirent enfin, il vit qu’il était en présence de l’Ange de l’Eternel et pris peur. L’Ange de l’Eternel n’est pas l’Eternel mais semble être l’intermédiaire entre l’Eternel et les Israelites comme le Seigneur Yeshoua (Jésus) l’est entre nous et l’Eternel Dieu. Aujourd’hui, nous les croyants avons un accès direct au trône de la grâce puisque le voile s’est  déchiré à la mort de Yeshoua sur la croix et sa résurrection nous assure « les très grandes et précieuses promesses, afin que par leur moyen nous  soyons participants de la nature divine ». 1 Pierre1 : 3-4. Alors lève-toi et  « Crie à plein gosier, ne te retiens pas : Repentez-vous donc et vous convertissez, afin que vos péchés soient effacés,

Elève ta voix comme une trompette; déclare au Monde son iniquité, aux églises leurs  péchés !

Repentez-vous; car le royaume des cieux est proche !

Cette pandémie qui angoisse toutes les Nations de la terre est certes permise par l’Eternel mais l’Eglise en tant que « la Colonne et l’appui de la Vérité » est la seule structure capable de limiter et d’abréger l’ampleur de ce fléau en priant pour les pécheurs les appelant à la repentance.  Les  croyants en Yeshoua  doivent  redresser la tête  et  chercher la face de l’Eternel dans la repentance, les prières,  les supplications et dans l’intercession pour le Monde entier. Rappelons-nous de Moïse dans le Psaume 106 : 23 « IL parlait de les exterminer, mais Moïse, celui qu’IL avait choisi, s’est tenu à la brèche devant lui pour détourner sa fureur et l’empêcher de les détruire ». L’Eternel Dieu  ne cherche qu’un homme (c’est le minimum) pour intercéder en faveur de chaque pays ! Es-tu cet homme-là qui élève un mur de prière sur lequel tous tes compatriotes peuvent compter ?  Ezéchiel 22 : 30,  « Je cherche parmi eux quelqu’un qui construise un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, pour que je ne le détruise pas, mais je ne trouve pas ».

Ne soyons donc pas submerger par cette pandémie, mais portons nos regard sur le Seigneur Jésus car IL est au contrôle de toute chose. Il utilise ce creuset qu’est cette pandémie pour purifier, enlever les scories (et il en a bcp !) son Eglise (les vierges sages)  et la préparer pour les évènements qui viennent. Alors Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur! Je le répète: réjouissez-vous ! Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.  Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. 7 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4-6

Laisser un commentaire