O AFRIQUE, PRÉPARE-TOI À LA RENCONTRE DE L’ETERNEL TON DIEU!

Matthieu 27: 32 – 44.   Et comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qu’ils contraignirent de porter la croix de Jésus…….. Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même. S’il est le roi d’Israël, qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui.  Il s’est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s’il lui est agréable; car il a dit: Je suis le Fils de Dieu.  Les brigands qui étaient crucifiés avec lui l’injuriaient de la même manière.

Je voudrais, à travers l’histoire de Simon de Cyrène (Lybie) ou Simon le Noir (Docteur de l’église d’Antioche),  faire un clin d’œil à mes frères et sœurs africains en Christ (Messie) Jésus (Yeshoua). Ceux-là que le Monde a exclu de son Histoire, les cantonnant à un rôle d’esclaves et de parias. Cependant, l’Eternel, notre créateur a toujours  associé l’ Afrique à l’Histoire de son peuple, montrant ainsi que personne ne doit être méprisé en raison de sa différence selon qu’il est écrit  » celui qui méprise son prochain pèche contre son Créateur ». Il suffit d’ouvrir la Bible pour découvrir l’Afrique dans l’histoire du peuple choisi: Abraham trouvant refuge en Mistraïm, Jacob et toute sa famille trouvant refuge en Egypte (Mistraïm), l’épouse Ethiopienne de Moïse, Ebed- Melek sauvant Jérémie de la mort, le prophète Sophonie qui annonce dans les temps derniers des adorateurs venant au-delà des fleuves d’Éthiopie et Simon de Cyrène ou Simon le Noir , l’africain que les soldats romains obligèrent à porter croix du Seigneur Yeshoua jusqu’à Golgotha.
Son nom  vient de l’hébreu Chiméon  ce qui veut dire  » qui entend ou qui écoute ». Sa présence, au moment où le Seigneur s’était écroulé n’etait pas le fait du hasard car il n’y a jamais de hasard avec notre Dieu (Elohim) et si le hasard existait ce serait par hasard!

La  » malédiction » du  » Noir Africain » était une invention inspirée par le « prince de ce monde » pour éloigner toute une partie de l’humanité du salut offert en Yeshoua. Cette « doctrine » qui a permis de détruire, d’esclavagiser  et  que certains prédicateurs prêchent encore est un non-sens scripturaire. Pourquoi le Seigneur a t IL permis à Moïse d’épouser une femme Éthiopienne si les Ethiopiens (du Grec visage brulé ou noir) étaient maudits ? Pourquoi Dieu a t IL permis à la famille de Jacob ou à son Fils d’aller trouver refuge en Égypte  si le continent  Africain était maudit?? Pourquoi c’était Simon de Cyrène et non un autre? Dans tous les cas le Messie est la fin de toutes les malédictions!!!!!!!
Il y  a peu d’informations sur Simon, Marc précise simplement qu’il revenait du champ. Les soldats l’avaient interpellé brutalement  comme la soldatesque a l’habitude de faire dans un pays conquis. Ils ne l’avaient pas prié, pas de formule de politesse, mais probablement…. » Hé toi viens ici » . Peut-être Simon était le seul noir dans les parages. Dans tous les cas, Simon avait entendu et  avait fait un bout de chemin avec son Sauveur. Cette rencontre  quoique  » forcée » lui a permis de faire le pas de la foi pour devenir quelques années plus tard un des docteurs de  l’église d’Antioche. Nous pouvons faire un parallèle entre l’évangélisation de l’Afrique( sauf l’Éthiopie) et la rencontre  » forcée » de Simon avec le Seigneur. L’Afrique aussi avait connu l’évangile à travers la colonisation, au milieu de guerre et de massacres. Le colonisateur ayant obligé la masse africaine à adhérer au « christianisme » de force! Néanmoins, pour la première fois, l’Afrique a été en contact avec la Bible, avec la Parole  d’Elohim qui révèle le Dieu Saveur (c’est la signification du nom de Jésus = Yeshoua) de quiconque croit.
Quelle soit forcée ou pas, cette rencontre de Simon avec le Seigneur Yeshoua avait changé le cours de sa vie. Et toi?
O Afrique, ton salut ne viendra pas d’ailleurs, il n’était pas venu de l’idolâtrie qui t’avait plongée dans d’épaisses ténèbres, ni des arabo-musulmans qui t’avaient razziés, ni des occidentaux qui t’avaient dépouillés, il ne viendra pas non plus de tes nouveaux « bienfaiteurs » asiatiques qui t’intoxiquent avec des produits frelatés, mais ton salut est dans le Messie Yeshoua Seul.  Simon n’était pas préparé à Le rencontrer, mais le Seigneur savait que Simon avait rendez-vous avec Lui ce jour-là. Afrique, prépare toi donc à rencontrer ton Elohim, ton créateur et ne le rate pas!
Entends – tu la voix et les gémissements du Seigneur comme Simon?
La moisson est mûre mais il y a peu de vrais ouvriers qui se proposent. Les uns recherchent la prospérité sans effort et les autres des bénédictions sans la croix. Le pourcentage de vrais croyants en Yeshoua en Afrique est minime comme partout dans le Monde et la vague actuelle de faux prophétismes et d’évangile de  prospérité ne fait que confirmer ce prochain rendez-vous de l’Afrique avec le Messie Yeshoua.

Simon avait porté la croix du Seigneur Yeshoua et non  » sa croix » c’est à dire des souffrances générées par les conséquences de ses inconséquences selon qu’il est écrit dans 1 Pierre 3:17  » il vaut mieux souffrir pour le bien.... ». Car la croix que le Seigneur nous demande de porter pour Le suivre, vient de notre sanctification et de notre obéissance à la Parole de Dieu.
Il y a encore bcp de choses à dire, mais je termine ici en considérant les derniers versets:  Les soldats avaient donné une boisson  » amère » à Yeshoua que nous pouvons mettre en lien avec les herbes amères de la pâque.
Il y a aussi ces personnes ( en  trois catégories)  qui s’étaient illustrées par leur incrédulité, ignorant que  » Ce Roi des Juifs » dont elles se moquaient, se donnait pour leur salut ( Esaïe 53).
Premièrement » les passants »: c’est la foule des anonymes, qui avaient entendus des  « rumeurs » sur Yeshoua, probablement véhiculés par les professionnels de la Parole d’Elohim, qui étaient les chefs religieux pharisiens et saducéens. L’opinion de cette  » foule bruyante » était faite, et sans comprendre le sens de « détruire et rebâtir le temple en trois jours » et de la croix, mettait le Seigneur au défi de se sauver Lui-même. En bref, UN HOMME À MOITIÉ INSTRUIT EST UN SAVANT DANGEREUX!
Deuxièmement les connaisseurs: les maîtres de la loi et sacrificateurs. Eux connaissaient les écritures ( assis dans la chaire de Moïse) et citent même le psaumes 22 pour illustrer leurs propos. Mais par  Jalousie, ils cachaient la  » vérité » aux premiers puisque le Seigneur Yeshoua ne correspondait pas à leurs critères et n’était pas membre de leur  » dénomination ».  C’est ce que font les religions, elles vous cachent la face de Dieu et retiennent la vérité captive! Ces responsables religieux étaient censés amener le peuple à l’Eternel Dieu, ils avaient préféré le garder pour eux pour mieux en profiter. C’est le même comportement qu’ont certains responsables chrétiens aujourd’hui, qui font tout pour se rendre indispensables aux frères et sœurs. Ils ont peur de perdre leur « petit confort » terrestre et s’opposent par  » couverture spirituelle » et leur  » omniprésence  » à la liberté dans le Messie et  » au sacerdoce de tous les croyants en Yeshoua » selon 1Pierre 2: 9  » Vous, au contraire, vous êtes un peuple choisi, des prêtres royaux, une nation sainte, un peuple racheté afin de proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière« . Ils vivent en quelque sorte de l’ignorance du peuple. SORTEZ DU MILIEU D’EUX MON PEUPLE!
En troisième position: les deux malfaiteurs, considérés comme de  » vrais pécheurs » . Ils étaient coupables et méritaient leurs châtiments, malgré cela ils injuriaient «  Celui qui pouvait les sauver de la « deuxième mort ». C’est ce que font certains  aujourd’hui, ils critiquent  l’Eternel Dieu ( si Dieu existe pourquoi? comment? etc.…) à chaque  malheurs ou catastrophes  ou à chaque problèmes qui surviennent dans le Monde ou dans leur vie.  Ils ignorent que la source de tout cela est dans le péché et dans leurs propres péchés. Heureusement que l’ un des brigands touché par l’Esprit Saint, s’était repenti in extremis sur sa croix.

Ces trois catégories de  » mauvaises langues »  font beaucoup de dégâts dans le Monde, selon qu’il est écrit dans Jacques 3: 6  » La langue aussi est un feu, un monde d’iniquité. Ainsi la langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, enflammée elle-même de la géhenne.
Tous ceux qui veulent vivre pieusement dans le Messie Yeshoua et menés une vie « chrétienne normale » sont persécutés par ces trois groupes.: Les  ignorants qui ne comprennent pas ta marche sur le chemin étroit alors que le chemin large est plus facile à pratiquer. Les religieux  qui te trouvent dangereux pour eux,  que tu prennes la parole de l’Eternel Dieu trop à cœur et les pécheurs dont tu révèles le mauvais comportement en menant une vie d’obéissance, conforme à la  Bible.
MARANATHA! Viens Seigneur Yeshoua!

Laisser un commentaire