UN RECENSEMENT MORTEL

1 Chroniques 21 : 1 – 30.  « 1 Satan se dressa contre Israël et il excita David à faire le dénombrement d’Israël.  2 David dit à Joab et aux chefs du peuple : « Allez-y, faites le dénombrement d’Israël, depuis Beer-Shéba jusqu’à Dan, puis faites-moi un rapport, afin que je sache combien ils sont. »  3 Joab répondit : « Que l’Eternel rende son peuple 100 fois plus nombreux ! Mon seigneur le roi, ne sont-ils pas tous tes serviteurs ? Mais pourquoi mon seigneur demande-t-il cela ? Pourquoi entraîner Israël dans la culpabilité ?»  4 Le roi persista dans l’ordre qu’il donnait à Joab. Celui-ci partit alors et parcourut tout Israël, puis il revint à Jérusalem… Cet ordre déplut à Dieu, qui frappa Israël.  8 David dit à Dieu : « J’ai commis un grand péché en agissant comme je l’ai fait ! Maintenant, veuille pardonner la faute de ton serviteur, car je me suis vraiment comporté de façon stupide.» …… L’Eternel envoya la peste en Israël et 70’000 hommes furent tués en Israël……...                         

Dans 2 Samuel 24: 1, la même histoire est rapportée avec un détail important:   « L’Eternel se mit de nouveau en colère contre les Israélites », après la désobéissance rapportée au chapitre 21. Tout Israël s’était de nouveau écarté de la Parole de Dieu et l’adversaire (qui rode comme un lion rugissant) en avait profité, avec la permission de Dieu, pour pousser David à pécher en incitant son orgueil.

Toute la population n’était pas dans la désobéissance mais une majorité, peut-être une grande partie des responsables. Mais ce nombre était suffisant pour déclencher la colère de Dieu, le Seigneur Jésus (Yéshoua) n’a t IL pas dit qu’un peu de levain fait lever toute la pâte !  

L’ordre du roi David était tellement injustifié et en désaccord avec la Parole de Dieu, que le chef de l’armée avait essayé de le dissuader en vain. Emporté par son orgueil, David maintient son ordre pour savoir sur combien de personnes (sans les enfants et les femmes) sur laquelle il domine et qu’elle est la puissance militaire de son royaume.

Je te fais remarquer que le diable a excité l’orgueil de David, mais ne l’a pas obligé à aller contre la volonté de Dieu. Ainsi, tout homme pèche en se laissant attirer par sa propre convoitise !

La Loi de Dieu et les droits de la royauté était fixé dans Deutéronome 17:14 – 20 bien avant la réclamation du peuple au prophète Samuel: Quand il accédera au trône, il écrira sur un livre pour son usage personnel, une copie de cette Loi que lui communiqueront les prêtres-lévites.  Cette copie ne le quittera pas, il y lira tous les jours de sa vie afin qu’il apprenne à révérer l’Eternel son Dieu, en obéissant à toute cette Loi et en appliquant toutes ces ordonnances.  Ainsi, il ne s’enorgueillira pas pour s’élever au-dessus de ses compatriotes et il ne déviera de la Loi ni dans un sens ni dans l’autre. De la sorte, il s’assurera, ainsi qu’à ses descendants, un long règne sur le trône d’Israël ». A ces lois  » constitutionnelles », la parole de Dieu précise à l’intronisation du premier roi, dans 1 Samuel 10, verset premier que « …par cette onction, l’Eternel établit chef du peuple qui Lui appartient… ».  Nous comprenons donc par ces versets que le roi n’est qu’une autorité déléguée et que l’Eternel reste l’unique Souverain de son peuple ! Il en est de même aujourd’hui, les présidents et les autres dirigeants des nations ne sont que des autorités déléguées, c’est pourquoi nous devons toujours choisir d’obéir à Dieu si une loi dans une nation s’oppose à sa Parole, quitte à subir une condamnation injuste.

C’est à L’Eternel Seul d’ordonner le recensement comme lorsque le peuple était dans le désert.

Dieu n’aime pas les tyrans et les orgueilleux, qui veulent toujours se placer au-dessus des autres. Aujourd’hui, des pratiques similaires se font dans l’Église. Il y a un recensement déguisé qui se fait par le biais des cartes de membres, des registres de baptême et le comptage de l’assistance à chaque réunion. Car, Il est toujours flatteur pour un responsable de savoir combien de personnes sont sous sa responsabilité ou combien de personnes assistent à sa réunion et au culte ou qui se connectent à son site ou combien de personnes il a baptisé en une année ou combien de personnes sont membres de sa communauté religieuse. Nous sommes tous témoins de l’émergence dans la chrétienté depuis une dizaine d’années de titres et de superlatifs plus ou moins ronflants pour qualifier des responsables et leur ministère. Ils se surnomment comme à Babylone pour le faire un Nom et étalent les fruits (pourris ?) de leur réussite (non de leur bénédiction), en adoptant des accoutrements spéciaux et en érigeant des édifices grandioses personnels et publics. Ces titres sont souvent le produit de leur égo surdimensionné. Ils se nomme les uns « archibishop », les autres  » pasteur des pasteurs », « prophète de Jésus-Christ »,   » l’homme qui a la plus grande église du Monde, d’Europe ou d’Afrique……. Je suis désolé, mais « l’homme » qui a la plus grande du monde c’est le Seigneur Yéshoua, IL est le chef de L’Église qui est son corps selon Ephésiens 4 et nous sommes tous ses membres. 

Les principes énoncés dans les écrits de la première alliance sont aussi valables pour l’Église, parce que Dieu est UN, Il n’est pas divisé. Le Seigneur Yéshoua,  en observant la lutte de pouvoir  parmi ses disciples et la course aux premières places dans le Royaume de Dieu, mettait son corps ( Église) en garde contre la recherche d’une position dominante selon qu’il est écrit  dans Marc 10: 42 -43 « Alors Jésus les appela tous auprès de lui et leur dit : Vous savez ce qui se passe dans les nations : ceux que l’on considère comme les chefs politiques dominent sur leurs peuples et les grands personnages font peser leur autorité sur eux. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous! ».  La dernière phrase du verset est sans ambigüité, il ne doit pas être ainsi dans son Eglise ! Mais que voyons nous aujourd’hui, certains leaders –puisque c’est comme cela qu’ils se définissent- ne cherchent qu’à s’enrichir pas tous les moyens en manipulant et en vendant la Parole. Ils vendent des livres « inspirés de la Paroles » à des prix exorbitants alors que cette Parole nous invite à donner gratuitement. D’autres font payer aux chrétiens leur audience ou leur conseil.  Le frère David Wilkerson a dit :   La plupart des chrétiens veulent entendre et reconnaître la voix de l’Eternel Dieu et Dieu veut en effet parler à Son peuple. Mais de nombreux croyants se laissent distraire par une idole – un pasteur, un enseignant ou un évangéliste favori – qui leur dit seulement de bonnes choses. Pour reconnaître la voix du Père, il nous faut aller directement vers Lui, sans intermédiaire.

Si chaque croyant en Yéshoua était vraiment obéissant, , les chrétiens ne seraient pas aussi divisés aujourd’hui au point même de se faire  » la guerre ». Les divisions, les invectives entre pasteurs, les surenchères prophétiques, les idées de grandeurs, les critiques, les dénigrements, et les insultes qui prolifèrent sur internet, sont plus le reflet d’une apostasie grandissante que le signe d’un réveil spirituel. Le Seigneur l’Eternel n’aime pas le « bruit » c’est pourquoi durant la construction du premier Temple il n’a pas été entendu de bruits de marteau ou de burin sur le chantier. Les pierres ont été soigneusement taillées, modeler dans une carrière pour qu’elles s’agencent les unes dans les autres. La véritable Eglise de Jésus invisible se construit silencieusement loin des invectives, des mauvaises langues, des commérages et des divisions dans le « secret de la chambre de chaque membre ». Fuyez ces choses et sanctifiez-vous et Yéshoua vous accueillera, sa voie est étroite et son chemin resserré, mais c’est celui qui mène à la vie Eternelle.

Le verset 14 du premier livre des Chroniques, chapitre 21, rapporte le jugement de l’Eternel sur Israël : 70.000 hommes périrent par la peste et Jérusalem qui faisait la fierté de David, a failli être détruite. Mais le roi David, par sa repentance sincère (verset 8), immédiatement après le recensement, semble avoir limité l’ampleur du jugement. Le  sacrifice de culpabilité fait à la demande de l’Eternel, a empêché la destruction de Jérusalem. Je rappelle que ce sacrifice avait eu lieu à l’endroit où se tient aujourd’hui le mont du Temple, donc la souveraineté d’Israël sur Jérusalem ne peut être remise en cause. 

Les 70.000 personnes qui ont perdu la vie au cours de ce jugement sont-elles plus coupables ?  La réponse est OUI, ce sont certainement celles qui vivaient dans la désobéissance. L’Eternel est un Dieu de justice et d’équité, IL ne  » frappe » jamais à l’aveuglette selon qu’il est écrit dans Ezéchiel 18:20 « L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra…La justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui ». Et dans Nombre 33: 23 il est écrit  » et sachez que votre péché vous trouvera… » Les conséquences d’un péché non confessé et non abandonné finissent toujours par retombées sur son pratiquant. Je nous rappelle aussi l’intercession d’Abraham pour Sodome où il précise à propos de Dieu « Tu ne peux pas faire cela ! Tu ne peux pas traiter de la même manière le juste et le coupable et faire mourir le juste avec le méchant ! Toi qui juges la terre entière, n’agirais-tu pas selon le droit ?  » Genèse 18 : 23 – 25.   Peut-être certaines personnes pointeront la condition des Cananéens qui sont  » plus pécheurs » puisqu’ils vivaient dans l’idolâtrie et dans l’ignorance des lois de Dieu. Alors que peuple Hébreu connaissait la Parole de Dieu et était régi par celle-ci, étant le peuple témoin !  Et Il est établi dans la Parole de Dieu que le jugement commence d’abord par la  » maison de Dieu ». Aujourd’hui, cette maison c’est nous, des pierres vivantes, ainsi le Seigneur débarrasse et va débarrasser l’Église de tous ceux « qui clochent des deux côtés » ou les chrétiens qui vivent dans la désobéissance et qui piétinent allègrement la Parole de Dieu. Ce sont ces personnes qui apostasieront en premier et qui feront naufrage par rapport à la Foi, lorsque le Seigneur décidera de purifier son Église pour la préparer à son retour.

Es-tu prêt pour l’Eternité ???  Sache que tu es une brebis du Seigneur Jésus et non le mouton d’un « pasteur ». C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai ; Et je serai votre Père, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur tout-puissant. 2 Cor. 6: 17-18 .

MANARATHA !

Laisser un commentaire