VOUS AVEZ DIT BONNE ET HEUREUSE ANNÉE !

Deutéronome 11 : 10-12 ; En effet, le pays que tu vas posséder n’est pas comme l’Egypte d’où vous êtes sortis : tu jetais ta semence dans les champs et tu devais les irriguer toi-même, comme un jardin potager. Le pays que vous allez posséder est un pays de montagnes et de vallées, qui boit l’eau de pluie du ciel.  C’est un pays dont l’Eternel, ton Dieu, prend soin et sur lequel l’Eternel, ton Dieu, a constamment les yeux, du début à la fin de l’année.

Habakuk 2 :4 ; Voici, l’âme de celui qui s’élève n’est pas droite en lui; mais le juste vivra par sa foi.

1 Pierre 5 :7 ; Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Chers frères et sœurs dans le Messie Jésus (Yéshoua) Shalom,

L’année civile 2020 se termine ce jour ! Il est coutume depuis des décennies de célébrer la nouvelle année (2021) en organisant un repas et en envoyant des vœux de bonheur et de bien être à notre entourage et à nos relations. Les origines de la cérébration du nouvel an remonterait à – 2000 JC, à Babylone, la mère de toutes les abominations ! Cette tradition a été transmis au monde Romain puis établie en – 45 JC par Jules César qui fixe la célébration au 1er Janvier avec l’introduction du calendrier moderne (corrigé en 1582 par Grégoire XIII), sinon l’année commençait dans l’antiquité le 1er Mars (avec les mêmes célébrations à Rome comme aujourd’hui !). Comme dans tout coutume païen idolâtre, la célébration était consacrée à Janus (a donné son nom au mois de Janvier), le dieu des portes et des commencements, lequel est représenté par deux visages humaines, l’un regardant vers l’arrière (le passé) et l’autre vers l’avant (le futur). Etant gardien des portes par lesquelles on sort d’une année et on rentre dans une autre (nouvelle), Janus assure aussi la transition entre une année qui se termine et une autre qui qui commence, d’où l’idée du réveillon. Selon l’historien français Jean Scheid, du Collège de France : La nouvelle année a toujours été un jour important à Rome », « C’était un jour de fête publique. Les gens passaient la journée à jouer, manger et boire”. La coutume s’est ensuite répandue dans l’Empire romain.

Cet arrière-plan idolâtre devrait nous suffire en tant que croyants en Yéshoua ou disciples ou église (appelée hors du monde) pour abandonner cette coutume païenne puisque nous ne dépendons pas de Janus mais de l’Eternel, le Dieu Tout Puissant, notre retraite secrète et l’ombre sous laquelle nous nous reposons (Psaumes 91). Cependant, je voudrais démontrer – et je suis convaincu – que la pratique des vœux à minuit au moment de rentrer dans une nouvelle année, exprime plutôt une grande incrédulité, un manque de foi !

Dans Deutéronome 11 : 10-12, L’Eternel fait une comparaison entre le pays d’Egypte (Mistraïm, qui était comme le jardin d’Eden), symbolise le monde et le pays promis (Canaan, où coule le lait et le miel) qui symbolise notre nouvelle vie en Yéshoua. La manière de travailler en Mistraïm, de gagner sa subsistance diffère de celle du pays promis. Le peuple sorti de Mistraïm doit se débarrasser de ces techniques pour ne dépendre que de l’Eternel Dieu le Maître des saisons, de la fertilité du sol et de l’abondance des récoltes. Il assure même la provision pour le bétail et de la régularité des récoltes. Si l’Eternel veille sur les animaux, comment ne prendra t- IL pas soin de nous ? Et puis pour « fermer la bouche » aux incrédules, l’Eternel affirme qu’IL veille et prend soin à perpétuité (Tamiyd = continuité, étendre, d’une manière continue) du pays promis, du début à la fin de l’année. Ils n’ont donc rien à craindre, simplement mettre leur confiance en Eternel et obéir. La Parole de l’Eternel est la vérité, c’est pourquoi il est dit que Sa parole est Oui et Amen ! Ce que Sa « bouche » déclare, Sa « main » l’accompli ! Il ne reprend jamais ce qu’Il donne mais la personne qui reçoit peut abandonner par désobéissance ce que Dieu (Elohim) lui a donné « Tu perdras par ta faute l’héritage que j’étais donné ». Par leur désobéissance, les Hébreux ont perdu leur pays pendant 2000 ans, lequel était devenu désert, marécageux, infecté de moustique, mais lorsque leurs descendants   ont commencé à appliquer les lois et les ordonnances, le pays de Canaan est redevenu le pays de la promesse et leur retour a coïncidé avec une fertilité extraordinaire du sol. Mon frère, ma sœur, l’Eternel Dieu a constamment les yeux sur toi et Il prend soin de toi, puisque le Seigneur Yeshoua est à sa droite et que tu es caché en Lui. Tu n’as donc rien à craindre d’une nouvelle année civile, notre Elohim est fondé sur le principe d’Eternité, c’est pourquoi il est dit que celui qui croit en Yéshoua a la vie Eternelle, il ne dépend plus des contingences de ce monde. Que l’année civile qui fini soit rouge ou bleue et la suivant noire ou verte, tu n’as rien à craindre ! Ce ne sont pas tes vœux et les vœux des uns et des autres qui changeraient quelque chose, mais c’est l’Eternel Seul, Lui seul change les temps et les circonstances. Il a les yeux sur toi du début de ta nouvelle naissance jusqu’à ta mort.  Faire des vœux de nouvel an de bonheur et de prospérité loin d’être une « déclaration prophétique » est la manifestation visible de l’incrédulité et d’une angoisse, or les inquiétudes étouffent la parole d’Elohim donc la foi (qui vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole d’Elohim) ! C’est aussi une manière de s’élever ou de s’enfler d’orgueil or dans Romains 1 : 17 et Hébreux 10 : 38, le juste, celui qui est justifié le sang de l’agneau vit par la foi et cette foi peut être de « taille » différente selon Habakuk 2 : 4 . Alors où en es tu à la veille de cette nouvelle année civile ?  Nous savons tous que cette pandémie a considérablement aggravé les difficultés de tous les pays du monde et qu’elle provoqué l’angoisse chez les nations et entrainé une détresse psychologique sans précédent. Le taux de dépression et de suicide a augmenté, plusieurs couples ont divorcé, et plusieurs femmes sont morts sous les coups de leur époux ou conjoints. Avec cette « partie immergée » de l’Iceberg qui menace le monde entier, je ne sais si 2021 sera « meilleure » comme le souhaite plusieurs personnes dans le monde, mais je sais et je crois une chose :  Seule la Parole d’Elohim est la vérité et elle dit « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous » et sachons que tout ce qui t’arrivera en 2021 sera pour ton bien ! Le crois-tu ?  Que la nouvelle année soit pire ou non, nous sommes déjà rassurés que le Seigneur Yéshoua traversera chaque instant avec nous. IL ne va pas enlever les difficultés en 2021 mais avec celles-ci nous expérimenterons sa proximité, la délivrance et nous le connaitrons d’une autre manière.Il est écrit dans Esaïe 43 : 1-2 ; Maintenant, voici ce que dit l’Eternel, celui qui t’a créé, Jacob, celui qui t’a façonné, Israël: N’aie pas peur, car je t’ai racheté. Je t’ai appelé par ton nom: tu m’appartiens! Si tu traverses de l’eau, je serai moi-même avec toi; si tu traverses les fleuves, ils ne te submergeront pas. Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas et la flamme ne te fera pas de mal.

J’ai déjà participé à des réveillons de nouvel an, cependant ce que j’ai vu m’a convaincu de ne plus m’associer à cette mascarade sans oublier l’arrière plan démoniaque de cette fête. Je ne condamne personne, mais que chaque disciple du Messie Yéshoua interroge l’Esprit Saint pour avoir une pleine conviction puisque c’est Lui qui convainc de péché, de justice et de jugement. Nous sommes libres dans le Messie, mais la liberté ne veut pas dire de faire tout ce que l’on veut (Tout n’édifie pas !) mais la vraie liberté est de ne pas faire ce qu’on ne veut pas faire.  Qu’elle est l’utilité de célébrer le réveillon de la Saint-Sylvestre et de fêter le nouvel an civil ? Cette fête a commencé avant la venue dans le monde du Messie Yéshoua, elle était célébrée par les Romains à son époque, mais ni lui, ni les apôtres ne l’ont jamais célébré ! Si nous sommes vraiment les imitateurs du Messie et des apôtres, nous devons nous éloigner de tout ce qu’ils n’ont pas approuvé et de tout ce qui peut éventuellement nous souiller.  L’Eternel Dieu a aussi institué un nouvel an que les chrétiens (ceux qui sont comme le Messie ou les imitateurs du Messie), le premier jour du mois de Nisan (Mars-Avril) et des fêtes que ceux-ci ont délaissé pour des célébrations syncrétistes qui sont au fait des « veaux d’or ». Contrairement à ce que pensent certains croyants, le veau d’or n’était pas un retour à l’idolâtrie Egyptienne (Mistraïm) mais un syncrétisme ou une sorte de synthèse entre l’ancienne religion et la nouvelle. Le peuple sorti de Mistraïm voulait adorer et célébrer l’Eternel à travers le veau d’or.  Je ne condamne personne, mais que chacun fasse selon sa conscience, la mienne est faible et en ces temps de confusion (babel) qui annoncent le retour du Messie Yéshoua, je ne voudrais me souiller par quoi que ce soit ! je ne suis pas parfait et je ne connais pas tout, mais je fais une chose : oubliant ce qui est derrière et me portant vers ce qui est devantCette année 2021 sera peut être pire que l’année 2020 mais au moins elle nous permettra de connaître notre Seigneur qui s’est donné pour nous comme, notre Rocher, notre Seul Abri, Notre Victoire, notre Provision, notre protecteur, notre Médecin, notre Protecteur, notre Sauveur…

Ô Eternel donne- nous l’ancienne religion, la foi de l’église primitive comme le dit le cantique et fais luire sur nous la lumière de ta face ! Envoie ton Souffle Saint et renouvelle l’Eglise dont Tu es le Chef !  Que la joie du Seigneur soit notre Force ! Amen et Amen

Conclusion :

2 Corinthiens 6 : 14-18 ;  Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu’y a-t-il de commun entre la justice et l’iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres?  Quel accord entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?  Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.  C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai ; Et je serai votre Père, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur tout-puissant.

Laurent, ce 31/12/2020

Laisser un commentaire