UNE THORA DE GRACE!

«  Voici les jours viennent, dit l’Éternel, que je traiterai une alliance nouvelle avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda;  Non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, au jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte,- alliance qu’ils ont violée, et toutefois j’avais été pour eux un époux, dit l’Éternel;  Mais c’est ici l’alliance que je traiterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel: Je mettrai ma Thora*  au-dedans d’eux, et je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.  Chacun d’eux n’enseignera plus son prochain, ni chacun son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car ils me connaîtront tous, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché ».                                                                                                 

*Thora = enseignement = lois + commandements+ règles morales+ règles sociales + instructions + règles commerciales + justice + préceptes

L’expression « voici les jours viennent…ou après ces jours-là » fait référence au temps de la fin, qui pour rappel ont débutés avec la venue du Seigneur Jésus (Yéshoua ) dans notre monde. Avant cet évènement unique dans l’histoire de l’humanité, la connaissance et l’adoration du vrai Dieu (Elohim) se limitait à Israël et à sa diaspora, avec le Temple de Jérusalem comme épicentre.
Dans ce temple officiait des sacrificateurs et le souverain sacrificateur qui était l’intermédiaire entre l’Eternel et son peuple. Il portait les différents sacrifices du peuple à l’Eternel et recevait ses instructions pour peuple. Il enseignait la Thora, les lois et les règles morales et veillait à leur observation. Une fois (la fête du grand pardon) par an, le souverain sacrificateur entrait dans le lieu très Saint pour offrir le sacrifice qui couvrait les péchés de l’année. Néanmoins, malgré toutes ces dispositions la maison d’Israël (les dix tribus du nord) et la maison de Juda (Juda et Benjamin) n’étaient pas parvenus à rester fidèles à l’alliance (les enseignements, les 10 Commandements, les lois, les commandements…) conclue au désert avec le peuple sorti d’Egypte, car la Loi est spirituelle, sainte et parfaite selon qu’il est écrit dans 1 Timothée1 : 8 Nous n’ignorons pas que la « loi » est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage. L’être humain, vendu au péché, ne peut par ses efforts accomplir l’enseignement ou la « Loi » de l’Eternel Dieu, laquelle reflètent la sainteté et la perfection de Dieu. Le Psaume 19 affirme que « La Thora de l’Éternel est parfaite…. », ce que confirme l’Epitre de Paul aux Romains chapitre 7 «  Ainsi la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon…..En effet,  nous savons que la Loi est spirituelle; mais je suis charnel, vendu au péché.……je reconnais par-là que la loi est bonne….. ». Certes, la Loi n’assure plus le salut par elle-même, c’est la Foi dans le Messie Yéshoua, mais elle conserve toute sa sainteté jusqu’au renouvellement de toute chose.
L’Eternel a donc envoyé son « Fils » dans le monde pour accomplir la Thora et conclure une nouvelle alliance en son sang. Yéshoua est le but de la Thora et non la fin de la Thora puisque c’est la Thora avec « Au commencement Elohim créa les cieux et la terre… » qui consacre sa messianité…. Romain 10 : 4 est mal traduit ! Cette nouvelle alliance donne le pouvoir à quiconque se repente en Israël et en Juda d’abord, puis dans le monde, de naître de nouveau (naître d’en haut).  Notons que c’est l’Eternel qui prend l’initiative : l’alliance que je traiterai….  Je mettrai ma Thora….  et je l’écrirai…., cela ne dépend pas du peuple. Tout ce que demande l’Eternel au peuple est d’accepter les « clauses » de cette alliance selon qu’il est écrit en Ephésiens 2 : 8 « Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu ».
Cette nouvelle alliance ou alliance renouvelée est d’abord conclu avec Israël et Juda, les nations ne sont pas mentionnées parce qu’elles sont greffées sur Israël. C’est ce que le Seigneur Yéshoua disait à la femme Cananéenne dans Matthieu 15 : 24 « Je ne suis envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël… ». Cette inscription de la Thora dans notre cœur commence par la « nouvelle naissance » et se poursuit avec l’immersion dans le Saint-Esprit jusqu’à ce que « le Messie soit formé en toi »  afin d’arriver à « ce n’est plus moi qui vit, mais c’est le Messie qui vit en moi ».
Au désert, l’Eternel Dieu a écrit les dix paroles ou commandements (Loi) sur deux tables de pierre, donc extérieur à l’homme. La formulation est négative « Tu ne…. ». La transgression est également extérieure et les conséquences visibles, le plus souvent par les signes extérieurs comme la « lèpre » (différente de la lèpre maladie contagieuse), laquelle apparaissait même sur les murs des habitations. Alors que dans la nouvelle alliance, l’Eternel écrit directement Sa Thora ou enseignement « Loi » sur notre cœur, c’est-à-dire dans notre esprit par son Esprit-Saint. La formulation est positive « Tu aimeras… ».  La transgression commence donc dans notre esprit selon qu’il est écrit : celui qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis l’adultère…… celui qui se met en colère contre son frère est déjà un meurtrier…….ect…… L’Esprit- Saint en nous nous donne la capacité de résister au péché et de  vivre au-dessus du péché sans effort.
Dans cette nouvelle alliance, tous ceux qui sont nés d’en haut et scellés du Saint-Esprit ont accès à toutes les ressources que l’Eternel Dieu a mis en Yéshoua pour mieux le connaître directement sans passer par aucun intermédiaire humain. C’est pourquoi le voile du Temple s’était déchiré à la mort de Yéshoua le Messie (Christ) et que le sacerdoce Aaronique est remplacé par le sacerdoce selon l’ordre de Mélchisédech. Tous ceux qui sont  dans le Messie ont accès à Lui sans limite, personne n’a plus qu’un autre  et Il n’y a pas de favoritisme ni de privilégiés !  L’Eternel Dieu se fait connaître par le Seigneur Yéshoua à tous ceux qui lui sont fidèles et qui marchent selon sa Parole : Matthieu 11 :27 nul ne connaît le Fils que le Père ; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le faire connaître. Le péché qui était couvert par le sacrifice des animaux est maintenant effacé par le Sang de Yéshoua selon qu’il est écrit : car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché ».
Un vrai enfant de Dieu n’a pas besoin de courir à gauche ou à droite, de séminaires en séminaires, ou de payer pour avoir une audience ou la prière d’un pasteur de « renommée internationale » pour connaître L’Eternel Dieu. Il n’a pas non plus besoin d’aller se coucher sur la tombe d’un « homme de Dieu » décédé pour « chiper » son onction, c’est de la sorcellerie ! Il suffit à chaque enfant de Dieu de s’assoir au pied du Seigneur Yéshoua comme Myriam pour recevoir une révélation de plus en plus approfondie de sa « Personne »  en conformité avec les écritures. C’est ce que Paul, l’apôtre exprime dans Galates 1 : 11-12 « Je vous le déclare donc, frères : l’Évangile que j’ai annoncé n’est pas de l’homme; Car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Yéshoua le Messie ».
Comprenons-nous bien, je ne rejette pas les ministères loin de là, puisque le Seigneur Yéshoua qui les a établis, affirme Lui- même dans Matthieu 24 : 45-47 « Qui est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur tous ses serviteurs, pour leur donner la nourriture dans le temps qu’il faut?  Bienheureux est ce serviteur que son maître en arrivant trouvera agir de cette manière.  En vérité je vous dis, qu’il l’établira sur tous ses biens ». Les 5 ministères et les dons sont donnés pour l’édification de l’Eglise dont le Seigneur Yéshoua  est le Chef.
Le  » christianisme » n’est pas une religion, mais une vie de relation avec le Messie, par révélation !
Aujourd’hui, il est honteux de voir comment des « chrétiens » se font « baladés » par de soi-disant « leaders », « pasteurs », « prophètes »,  lesquels ont usurpés le sacerdoce du Messie , le Seul intermédiaire entre l’Eternel et l’être humain, qui revient à tous ceux qui sont en Lui selon 1 Pierre 2 : 9 « Vous, au contraire, vous êtes un peuple choisi, des prêtres royaux, une nation sainte, un peuple racheté afin de proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ». Ces professionnels de la Parole de Dieu ou techniciens, au discours bien rodé se sont créés des « cheptels d’âmes » dans leur « église », dont ils tirent leurs subsistances jusqu’à la fin de leur vie.                                                                    

Chrétien ! Tu es une brebis du Seigneur Yéshoua, le Grand Berger des brebis et non le mouton d’un « pasteur ».  Va à Yéshoua, prend l’Eternel Dieu au mot et fait Lui confiance (foi) et Il t’enseignera ! Il se fera connaître à toi ! Cette dépendance à un « homme de Dieu » pose problème ! Les frères et sœurs sont infantilisés à la merci de n’importe quels « pasteurs » qui n’ont d’yeux que pour leur portefeuille ou pour leur sexe. Ils leur offre du folklore et une ambiance évangélique pour mieux les endormir. De nos jours, nos assemblées ressemblent plus à des crèches plutôt qu’à un rassemblement de personnes nées d’en haut, c’est à dire des pierres vivantes.

Mon frère, ma sœur, sache que  l’Eternel Dieu a déjà pourvu à ta bénédiction depuis la fondation du monde, Il a même préparé d’avance des œuvres pour toi, car Elohim étant entré dans le « repos » ne crée plus selon qu’il est écrit « Et Elohim bénit le septième jour, et le sanctifia, parce qu’en ce jour-là il se reposa de toute son œuvre, pour l’accomplissement de laquelle Elohim avait créé. ». Dans l’éternité passée, présent et futur tu es béni selon Ephésiens 1 :3 « Béni soit Dieu, qui est le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes dans le Messie». L’Eternel ne crée pas de nouvelles bénédictions aujourd’hui puisqu’Il est écrit qu’Il cessa son œuvre de création au septième jour, mais Il a tout mis en Yéshoua le Messie qui s’est offert une fois pour nous tous. « Car par lui ont été créées toutes les choses qui sont aux Cieux et en la terre, les visibles et les invisibles, soit les Trônes, ou les Dominations, ou les Principautés, ou les Puissances, toutes choses ont été créées par lui, et pour lui; Colossiens 1 :16 ». Mon frère, ma sœur, L’Eternel Dieu a déjà mis toutes tes provisions en Lui. Tout ce dont t’as besoin ici-bas pour entrer dans ses plans sont dans le Messie, alors choisit la bonne part, cherche à Le connaître tel qu’IL est véritablement. La promesse est déjà faite « ils me connaîtront tous, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ». Alors à toi !
Notons que les 10 commandements fait un clin d’œil à l’unité de l’Eternel-Dieu : la partie qui traite de la relation avec l’Eternel Dieu correspond parfaitement à la partie qui traite des relations interhumaines. Le Seigneur Yéshoua l’a résumé en un seul commandement puisque le second lui est semblable selon qu’il est écrit dans Luc 10 : 27 « Et il répondit, et dit : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même ». Et pour couronner tout, Il a répandu l’Esprit- Saint sur les 120, le jour anniversaire du don de la Thora pour montrer que l’Esprit n’est pas contre la Thora comme certains l’enseignent en opposant Paul l’apôtre –inspiré par Esprit Saint- au Messie Yéshoua, malgré les affirmations du Seigneur « pas un seul youd ne sera ôté de la Thora et une maison divisée contre elle-même ne peut subsister ». Sachons que la notion Messianique est basée sur la Thora donc elle ne peut être abolie avant la création de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Genèse 3 : 15, Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et la semence de la femme ; cette semence te brisera la tête, et tu lui briseras le talon.   La grâce a commencé depuis le Jardin d’Eden, où l’Eternel sacrifia un animal innocent dont Il utilisa la peau pour revêtir Adam et Eve. La Thora et la grâce vont de pair, la première comme un pédagogue amène à l’autre et la deuxième éclaire la première ! Des controverses sur l’interprétation de la Parole de Dieu existent parmi les disciples et ces controverses sont inévitables, elles reflètent notre imperfection puisque « nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, selon 1 Corinthiens 13 :9. Mais lorsque la VERITÉ (Yéshoua) sera revenue nous connaitrons tout parfaitement. Amen.

 Ecoutons la fin du discours: Jacques 1: 22-27:  Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l’écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.  En effet, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il ressemble à un homme qui regarde son visage dans un miroir  et qui, après s’être observé, s’en va et oublie aussitôt comment il était.  Mais celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui a persévéré, celui qui n’a pas oublié ce qu’il a entendu mais qui se met au travail, celui-là sera heureux dans son activité. Si quelqu’un [parmi vous] croit être religieux alors qu’il ne tient pas sa langue en bride mais trompe son propre coeur, sa religion est sans valeur.  La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père consiste à s’occuper des orphelins et des veuves dans leur détresse et à ne pas se laisser souiller par le monde.

Laurent

Laisser un commentaire