BRÈVE d’EXHORTATION N°4

HEUREUX CELUI QUI VIT PAR LA FOI!
PSAUMES 84: 1-13

1 Au maître-chantre. Psaume des enfants de Coré, sur Guitthith.2 Éternel des armées, que tes tabernacles sont aimables! 3 Mon âme languit, même elle se consume après les parvis de l’Éternel; mon coeur et ma chair crient vers le Dieu vivant. 4 Le passereau même a bien trouvé une maison, et l’hirondelle son nid où elle a mis ses petits. Tes autels, ô Éternel des armées, mon roi et mon Dieu! 5 Heureux ceux qui habitent ta maison, qui te louent incessamment! Sélah (pause).6 Heureux l’homme dont la force est en toi, ceux qui aiment les chemins de ta maison! 7 Passant par la vallée de Baca (Larmes), ils en font une source vive; et la pluie d’automne la couvre de biens. 8 Ils vont de force en force pour se présenter devant Dieu en Sion. 9 Éternel, Dieu des armées, écoute ma prière! Dieu de Jacob, prête l’oreille!10 O Dieu, notre bouclier, vois et regarde la face de ton Oint! 11 Car un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs. J’aime mieux me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu, que d’habiter dans les tentes des méchants. 12 Car l’Éternel Dieu est un soleil et un bouclier; l’Éternel donne la grâce et la gloire; il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. 13 Éternel des armées, heureux l’homme qui se confie en toi!

PS: Celui qui croit en Yéshoua et qui s’appuie sur l’Eternel Dieu n’est jamais à cours de solution. il trouve et puise en Lui les ressources nécessaires pour continuer sa marche jusqu’à la fin. Il rendre dans la possibilité du Dieu de l’impossible et sa force ne s’épuise jamais puisqu’il est connecté à la Source inépuisable d’eau vive. Il se distingue des vierges insensées dont la lampe ou la lumière s’est éteinte pendant la longue attente de l’époux faute d’huile ou de source d’énergie. Leur lumière va en diminuant et en faiblissant jusqu »à l’intinction! A l’opposé les vierges sages, dont la source d’énergie est directement reliées à Yéshoua, vont en se renforçant quelques la longueur et la dureté de la marche. La lumière de leur lampe va en se augmentant en brillance et en luminosité puisqu’elles ne sont jamais à cours d’huile.

Laisser un commentaire