BIENHEUREUX EST CELUI QUI FAIT DE LA PAROLE DE DIEU SES DELICES.

Révélation 1 : 3 Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites; car le temps est proche.

Heureux celui qui lit…

L’Eternel Dieu s’adresse  à toi :  la joie et  la bénédiction sont pour celui qui  fait de la Parole de Dieu ses délices et qui la médite assidument. Celui qui s’isole dans sa chambre pour  méditer, explorer la Parole et qui prie son Père dans le secret. Il ne laisse aucune Parole tomber par terre parce qu’il la serre dans son cœur et vit par elle. L’Eternel Dieu se révèle à lui et ne fait rien dans une ville ou dans le Monde sans lui avoir révélé. Le verbe « lire » en grec est  « Anaginosko » ce qui veut dire : Distinguer entre, reconnaître, connaître précisément. Il ne s’agit pas seulement  de lire la Bible mais de la sonder précisément pour une mise en action puisque le juste vit par la foi et par sa foi  qui  procède de la Parole de Dieu. Le verbe est conjugué au temps présent pour te signifier que ce verset  te concerne. Il est à la voix active (c’est le sujet qui fait l’action) pour te dire que  c’est toi qui prends toutes les dispositions pour méditer la Parole de Dieu et la discerner des autres écrits afin de la connaitre précisément. C’est à toi d’en tirer les trésors nécessaire à ta maturité spirituelle pour arriver l’état d’homme fait (le vrai Adam), et de t’approcher de la stature parfaite du Messie selon 2 Timothée 3 :16 Toute l’Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice; 17 Afin que l’homme de Dieu soit accompli, et propre à toute bonne œuvre.   En hébreu, le verbe « Yada = lire » va dans le sens  que le verbe grec « Anaginosko » :  Savoir, connaître, apprendre à connaître, Percevoir, Apercevoir et voir, trouver et discerner, Distinguer, faire une discrimination, Savoir par expérience, Reconnaître, admettre, avouer, confesser, Considérer, avoir connaissance de, connaître une personne d’une façon charnelle, Savoir comment, être habile en, Avoir la connaissance, être sage. La Parole de Dieu ne vient pas d’une interprétation particulière ou personnelle, mais c’est poussé par l’Esprit Saint qu’elle a été écrite et  aucun verset ne doit être pris isolement des autres. Le Seigneur Lui -même a montré l’exemple en faisant venir son Esprit le jour anniversaire de la réception de la Torah par Moïse.

Et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie…..

L’Eternel Dieu s’adresse à l’Eglise et à l’assemblée locale, dont son Fils Yeshoua est le chef. Le verbe écouter en grec « Akouo »  comme vous pouvez s’en apercevoir va au-delà d’une simple écoute !  Il s’agit d’entendre, d’apprendre, de comprendre, d’assimiler et de faire vivre ce qu’on a entendu.  Akouo » signifie aussi :    être doté de la faculté d’entendre, non sourd, entendre, considérer ce qui est ou a été dit, comprendre, percevoir le sens de ce qui est dit. Entendre quelque chose, percevoir par l’oreille ce qui est annoncé devant nous. Apprendre par l’écoute, quelque chose qui parvient à nos oreilles. Prêter l’oreille à un enseignant, comprendre, assimiler. Les croyants réunis au sein d’une assemblée, d’un groupe de prière ou autre sont censés fonctionner avec et selon la Parole de Dieu. Ils appelés à la mettre en action d’une manière concrète dans l’assemblée et en dehors de celle-ci après avoir reçu un enseignement ou écouté une prédication. Chaque membre en tant que serviteur du Seigneur Yeshoua doit veiller au bien être des autres serviteurs /servantes et doit travailler à leurs édifications en mettant à leur service les dons et ministères reçus.                                                         

 Matthieu 24 :45 Qui est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur tous ses serviteurs, pour leur donner la nourriture dans le temps qu’il faut? 46 Bienheureux est ce serviteur que son maître en arrivant trouvera agir de cette manière.   

Jacques 1 : 22 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.

En hébreu, le verbe « écouter » ou « entendre » ou  «  Shama »  comme dans  Deutéronome 6 :4 ( Ecoute, Israël, l’Eternel notre Dieu est le seul Eternel), a le même sens que  le grec « Akouo » :  Entendre, écouter, obéir à ; Entendre (percevoir par l’oreille) ; Entendre à propos de, ou concernant ; Entendre (avoir le pouvoir d’entendre) ; Entendre avec attention ou intérêt, écouter. Comprendre (un langage) ; Entendre (de causes judiciaires), écouter, prêter attention ; Consentir, être d’accord ; Admettre une requête, écouter, céder à. Obéir, être obéissant. Personne ne peut rester indifférent ou indemne après l’écoute (ointe d’Esprit Saint) de la Parole de Dieu décrite comme une épée à double tranchant. Le simple fait d’écouter ou d’entendre Parole de Dieu (qui est Esprit et Vie) quel que soit le support utilisé nous engage à mettre en pratique les convictions, les révélations et les confirmations reçues. Car si quelqu’un écoute la parole, et ne la met point en exécution, il est semblable à un homme qui considère dans un miroir sa face naturelle;  Car après s’être considéré soi-même, et s’en être allé, il a aussitôt oublié quel il était. Mais celui qui aura regardé au-dedans de la Loi parfaite, qui est la Loi de la liberté; et qui aura persévéré, n’étant point un auditeur oublieux, mais s’appliquant à l’œuvre qui lui est prescrite, celui-là sera heureux dans ce qu’il aura fait. Jacques 1 : 23-25.

Et qui gardent les choses qui y sont écrites…..

Le croyant lambda, l’église de Dieu, groupe de prière et chaque communauté  dirigés par l’Esprit de Dieu, doivent traduite en acte la Parole de Dieu. Ils doivent y conformer leurs actes individuels et collectifs en l’observant fidèlement quelque soit la situation bonne ou mauvaise et quel qu’en soit le coût !  Aimer l’Eternel Dieu c’est gardé ses commandements  qui sont au dedans d’eux, écrits à l’avance dans leur cœur par le Saint-Esprit.  Chaque croyant en Yeshoua en dehors et au sein de son assemblée locale doit s’efforcer à se détourner de l’iniquité selon qu’il est écrit Quiconque invoque le nom du Messie, qu’il se détourne de l’iniquité.  Il doit fuir les désirs charnels et rechercher la communion avec tous ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur (2Timothée 2 ).  La couronne, l’héritage, l’autorité, la vie éternelle, la gloire, l’arbre de vie, les vêtements blancs, la manne cachée, le Temple de Dieu,  sont promis  aux vainqueurs,  à ceux qui préserveront jusqu’à la fin.  C’est pourquoi il est écrit dans le Psaumes 1 :1-2 Bienheureux est l’homme qui ne vit point selon le conseil des méchants….. Mais qui prend son plaisir dans la loi de l’Éternel, et médite sa loi jour et nuit. Le disciple de Yeshoua obéissant et l’église fidèle qui gardent les choses qui sont écrites  gagneront le droit de participer à la louange universelle  au renouvellement de toute chose comme le psaumes 150 nous y invitePsaumes 150 :1 Louez *Dieu dans son saint lieu! Louez-le dans le firmament de sa force! 2 Louez-le pour ses actes puissants! Louez-le pour l’étendue de sa grandeur!

Car le temps est proche.   L’éminence du retour du Messie Yeshoua  est une évidence ! Je rappelle simplement que les temps derniers ont commencé depuis la première venue du Seigneur Yeshoua. Tous les clignotants sont rouges et la guerre civile bat son plein dans l’église institutionnelle et s’étend au monde d’entier. Aujourd’hui que d’invectives, de mensonges et de coups bas entre les responsables chrétiens par réseaux sociaux interposés. Le déchainement  de la nature, les guerres, les révolutions, les guerres tribales, le racisme, la crise économique, la famine, les épidémies, les lois abominables des nations, la persécution….sont autant de signes qui annoncent que les temps sont vraiment  courts.

Le Seigneur Yéshoua ne reviendra pas de manière secrète ou cachée pour d’abord se montrer à quelques privilégiés ou oints spéciaux mais sa manifestation sera universelle et visible surtout à tous ceux qui espère en lui. Alors veillons les uns sur les autres pour nous encourager mutuellement à l’amour et à la pratique du bien. Ne prenons pas, comme certains, l’habitude de délaisser nos réunions (où est prêchée la Parole de Dieu). Au contraire, encourageons-nous mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez se rapprocher le jour du Seigneur. Hébreux 10 : 24-25.

Maranatha !

Que celui qui commet le mal continue à mal agir. Que celui qui est impur continue à s’adonner à l’impureté ; mais que celui qui est juste continue à faire ce qui est juste, et que celui qui vit pour Dieu continue à vivre pour lui. Oui, dit Jésus, je viens bientôt. J’apporte avec moi mes récompenses pour rendre à chacun selon ce qu’il aura fait. Révélations 22 : 11-12.

Laisser un commentaire