DU BANISSEMENT A LA GLOIRE

Juges 11 : 1-28  Jephthé le Galaadite était un vaillant guerrier. Il était le fils d’une prostituée et son père était un certain Galaad.  La femme de Galaad lui donna des fils qui, devenus grands, chassèrent Jephthé et lui dirent: «Tu n’auras pas d’héritage dans la famille de notre père, car tu es le fils d’une autre femme.»  Jephthé s’enfuit loin de ses frères et habita dans le pays de Tob…….Jephthé répondit aux anciens de Galaad: «Si vous me faites revenir pour combattre les Ammonites et que l’Eternel me les livre, je serai votre chef.»……Maintenant que l’Eternel, le Dieu d’Israël, a chassé les Amoréens devant son peuple, Israël, est-ce toi qui devrais avoir la possession de leur pays?  Ce que ton Dieu Kemosh te donne à posséder, ne le possèdes-tu pas? Et tout ce que l’Eternel, notre Dieu, a mis en notre possession devant nous, nous ne pourrions pas le posséder!…….Que l’Eternel, le juge, soit aujourd’hui juge entre les Israélites et les Ammonites!». Le roi des Ammonites n’écouta pas les paroles que Jephthé lui fit dire.

Jephté comme Gédéon est un  vaillant héros « Gibbor », un guerrier qui s’est forgé dans l’adversité et dans les épreuves au fil des années.  Jephté  « Yiphtach » dont le nom signifie  » Elohim ouvrira ou  il libérera » est le fils illégitime d’un Galaadite et d’une femme prostituée. Bien qu’étant  le fils ainé, il est chassé par ses demi-frères  qui ne veulent pas que Jephté hérite avec eux selon la loi du droit d’ainesse qui lui confère le droit d’avoir une double portion. Il  s’exile alors dans une région à l’est du Jourdain,  au nord-est de Galaad, appelée « Towb » loin de ses frères. Cette région de par sa signification semble bien meilleure que le pays de Galaad  puisque « Towb »  se traduit par : bonté, bon, agréable, plaisant, riche, prospérité, bien-être, excellent, heureux, prospère, meilleur, bonheur….En chassant Jephté loin d’eux et en le déshéritant,  ses frères ont cru avoir fini avec lui et lui-même  a certainement pensé la même chose. J’imagine sa détresse et le sentiment de rejet qui l’a animé en ces moments. Même les anciens de Galaad chargés de rendre justice ont participé à son expulsion ! Cependant, nous devons savoir que l’être humain n’a pas autorité sur la voie qu’il suit. Ce n’est pas à l’homme qui marche de diriger ses pas (Jérémie 10 : 23).  C’est l’Eternel le Maitre de l’univers, le Juge de toute la terre, Celui qui change les temps et les circonstances, qui dirige les pas de l’être humain même si la grande majorité de l’humanité l’ignore. Et c’est pourquoi il est dit dans Romains 8 : 28 Or, nous savons aussi que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés, selon son dessein. Es-tu éprouvé, rejeté, incompris et même persécuté ?  Sache que les épreuves d’aujourd’hui ne peuvent pas être comparées à la gloire à venir car l’Eternel est au contrôle de toutes choses et  « pas un seul moineau  ne tombe par terre sans l’accord de votre Père, Matthieu 10 :29». Alors reste serein et pose les regards sur le Seigneur Jésus (Yeshoua) notre Grand Souverain Sacrificateur, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que tu ne te lasses point, l’âme découragée (Hébreux 12 :3).

Jephté, malgré l’injustice dont il a été victime, s’est constitué une petite armée pour continue d’avancer et de se faire un nom (devenir célèbre) en faisant des raids contre les Ammonites et les autres peuples. Et toi ?                                       Si tu es l’objet de rejet ou de discrimination sans cause ou à cause de circonstances indépendantes de ta volonté, ou à cause de ta foi  regarde au Seigneur Yeshoua et ne te décourage pas ! N’est-il pas écrit dans Romains 8 : 35  Qui nous séparera de l’amour de Christ? Serait-ce la détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l’épée?  Ne laisse pas dominer par le mal et ne discrimine pas à ton tour ceux qui ne correspondent pas à tes critères  et normes ! Sache que chaque être humain quel qu’il soit  est un disciple potentiel à gagner pour Le Maitre de la moisson.                            Dans le dictionnaire Strong, le mot traduit par rien (gens de) ou vauriens «Reyq »  signifie vide (première occurrence dans Genèse 37 : 24, la citerne dans laquelle Joseph a été jeté) ou sans importance. Ce mot « reyq » vient d’une racine primaire «  Ruwq » dont la première apparition dans Genèse 14 :14 signifie armer comme Abram arma (Ruwq) trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs…Quant au mot « excursions » il vient du verbe « Yatsa » qui signifie  « sortir de » première occurrence en Genèse 1 : 12 « La terre produisit (Yatsa’) de la verdure….Les autres occurrences sont :  s’en aller, quitter, Partir (vers un lieu), Aller en avant, avancer (vers quelque chose), Venir ou aller (avec un but ou pour un résultat)

Les anciens de Galaad, sous la pression des armées Ammonites, se sont souvenus de la vaillance de Jephté et sont allés le chercher pour qu’il prenne le commandement de l’armée mais aussi la chefferie sur toute la population de Galaad y compris sur ses demi-frères. Mon frère, ma sœur, ceux de ton entourage qui ont rejeté le message de l’évangile viendront te chercher afin que tu leur témoigne de ta foi  lorsque des signes apparaitront dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et que sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le bruit de la mer et des vagues!                          Pour se prémunir contre toute trahison, Jephté a pris soin de faire confirmer l’accord devant l’Eternel dont il reconnait l’autorité et le rôle dans la victoire finale contre les Ammonites. 1 Samuel 2 : 6-8 L’Eternel fait mourir et il fait vivre, il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.  L’Eternel appauvrit et il enrichit, il abaisse et il élève.  De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève le faible, pour les faire asseoir avec les grands, et il leur donne en possession un trône de gloire. »Oui, c’est à l’Eternel qu’appartiennent les fondements de la terre, et c’est sur eux qu’il a établi le monde.

Une fois nommé, Jephté entreprend de proposer la paix au roi Ammonite bien qu’il sait que l’Eternel et le droit sont de son côté et que la victoire lui est promise. Il a cherché à éviter un bain de sang inutile en entamant des pourparlers avec l’ennemi. Et toi cherches tu à résoudre un différend ou un conflit pacifiquement ou en viens-tu aux mains facilement avec tes adversaires et tes oppresseurs?  Jephté lui rappelle la trajectoire d’Israël depuis la sortie d’Egypte jusqu’en son installation en Galaad et lui fait une leçon d’histoire sur le peuplement du territoire qu’il revendique, en effet il appartient  en premier aux  Amoréens lesquels l’ont perdu en déclarant la guerre à Israël au lieu de les laisser simplement passer par leur territoire. De plus, cela fait 3 siècles qu’Israël s’est établi sur ce territoire sans qu’il n’ait eu aucune revendication ! Selon Exode 19 : 5 (car toute la terre est à moi) et Jérémie 27 :5 (et je donne la terre à qui cela me plaît), c’et l’Eternel Seul qui a donné en toute souveraineté ce territoire aux Israelites et ils ont donc le droit d’y habiter tout comme les autres peuples païens pensent à tort avoir reçu leur territoire de leur divinité. Nous pouvons donc affirmer sans nous tromper que chaque peuple qui habite un territoire l’a reçu du créateur qui en a fixé les limites en tenant compte du nombre (70) des enfants d’Israël (Deutéronome 32 :8). Chaque peuple est donc autorisé à habiter sur son territoire et à le défendre avec toute la force dont il dispose contre tout envahisseur et sans lâcher prise!

Un parallèle intéressant peut être fait entre Jephté et le Seigneur Yeshoua qui a été rejeté par ses frères qui ont construit une « maison spirituelle pour l’Eternel » tout en excluant Celui qui en est le fondement (Actes 4 : 11 Yeshoua est la pierre rejetée par vous qui construisez et qui est devenue la pierre angulaire), c’est-à-dire Roi Messie de qui, par qui et pour qui sont toutes choses. Néanmoins, comme Jephté est venu secourir les siens et prendre le commandement de l’armée Israelite contre les envahisseurs Ammonites, le Seigneur Yeshoua  viendra délivrer Israël d’un anéantissement certain lorsque toutes les nations seront rassemblées pour attaquer Jérusalem selon qu’il est écrit dans Zacharie 14 : 3 L’Eternel sortira et combattra contre ces nations, comme il combat le jour de la bataille. Ses pieds se poseront, ce jour-là, sur le mont des Oliviers qui est vis-à-vis de Jérusalem. Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme le dit l’Ecriture: Le libérateur viendra de Sion et il écartera de Jacob les impiétés.  Et telle sera mon alliance avec eux, lorsque j’enlèverai leurs péchés. Romains 11 : 26-27.

J’écris ces lignes tandis que nous entamons ici en Europe un deuxième confinement d’un mois suite au rebond de la covid-19 en Europe, en particulier en France. Nos yeux doivent être plus que fixés sur Le Seigneur Yeshoua notre Espérance et notre Tout, car sans Lui nous ne pouvons rien faire ! Je ne reviens pas sur l’origine supposée humaine ou non du virus et sur toutes les théories adjacentes qui circulent sur internet et qui tendent plutôt à semer la confusion et le trouble chez les personnes qui s’en abreuvent. Notre confiance doit être dans l’Ancien Des Jours, Celui qui déclare «Arrêtez, et sachez que je suis Dieu! Je domine sur les nations, je domine sur la terre. Psaumes 46 :11». Je ne connais pas tout avec certitude sur ce virus ni s’il s’agit d’un complot mondial ou pas, et le Seigneur ne m’a communiqué aucune révélation pour le moment. Mais je sais une chose avec certitude : Le Seigneur Yeshoua revient  et l’Eternel est souverain dans sa création selon qu’il est écrit dans Amos 6 : 3  Arrive-t-il un malheur dans une ville sans que l’Eternel en soit l’auteur?  Nous savons que l’Eternel Dieu règne depuis l’éternité, son règne n’a pas commencé avec la création des anges, de l’univers, ou à la venue du Messie Yeshoua sur la terre. Alors restons confiant et ayons une foi ferme, cette pandémie va disparaitre dès que l’objectif pour lequel l’Eternel l’a permis sera atteint ! Et comme Jephté, héros de la foi, (Hébreux 11 : 32), reconnaissons en l’Eternel le Juste Juge (Psaumes 94 :2), le Maître de l’univers (Esaïe 23 : 9 ; Jérémie 11 :20), le Seul Médecin (car je suis l’Eternel, celui qui te guérit, Exode 15 :26) qui puisse nous aider à surmonter cette pandémie et les catastrophes à venir !  

Esaïe 23 : 9 C’est l’Eternel, le maître de l’univers, qui a pris cette décision pour briser l’orgueil de tous ceux qu’on honore, pour humilier tous ceux qu’on juge importants sur la terre.

Maranatha !

30/10/2020

Laisser un commentaire